Abattoir AIM : un candidat à la reprise du site de Sainte-Cécile

Mis en liquidation judiciaire, l'abattoir AIM de Sainte-Cécile, près de Villedieu-les-Poêles, a fermé ses portes en juillet 2018. Un an et demi plus tard, un groupe d'investisseurs souhaiterait reprendre le site. 

Par CM

Trois ans après son sauvetage par les salariés, l'abbatoir AIM de Sainte-Cécile, près de Villedieu-les-Poêles, était condamné à la fermeture. Quelques heures après que le seul candidat à la reprise ait retiré son offre, le tribunal de commerce de Rouen prononçait le 4 juillet 2018 la liquidation de l'entreprise. 235 salariés se retrouvaient sans emploi. Un an et demi plus tard, le site du sud-Manche pourrait connaitre une nouvelle vie.
 

C'est via un communiqué qu'un groupe d'investisseurs de l'ouest de la France, fédéré au sein de la société Boucherie Saint-Michel, a fait savoir qu'il avait déposé le 23 octobre dernier une offre de reprise du site, une offre qui fait suite à une première formulée en février dernier qui avait été écartée. Le groupe, soutenu par des capitaux chinois, souhaiterait y développer une cativité de "valorisation, principalement à l'export vers la zone Asie-Pacifique, de porcs congelés" et affirme que "un carnet de commandes a été constitué pour les cinq prochaines années".
 
Abattoir AIM : un candidat à la reprise du site de Sainte-Cécile

L'export de viande de porc vers l'Asie est en effet en plein essor actuellement et notamment en Chine où la peste porcine a décimé la majorité des cheptels. Selon les Echos, plus de 200 millions de cochons manqueraient à l'appel en Chine cette année, soit, selon nos confrères, l'équivalent de la production européenne.

la société Boucherie Saint Michel annonce que "des réinvestissements seront réalisés sur le site afin de le rendre conforme et performant" et estime que cette activité ferait travailler une centaine de personnes, dès la première année.

L'offre de reprise ne concerne que les locaux de l'ancien abattoir. Les outils, l'équipement, ont été repris par l'entreprise néerlandaise PIPM.

Sur le même sujet

Les + Lus