Attaque de Trèbes : émotion à Avranches après la mort du lieutenant-colonel Beltrame

Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame est mort des suites de ses blessures après l'attaque de Trèbes. De 2010 à 2014, il avait commandé la compagnie de gendarmerie d'Avranches / © HO / GENDARMERIE NATIONALE / AFP
Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame est mort des suites de ses blessures après l'attaque de Trèbes. De 2010 à 2014, il avait commandé la compagnie de gendarmerie d'Avranches / © HO / GENDARMERIE NATIONALE / AFP

Arnaud Beltrame, 45 ans, avait été grièvement blessé par l'assaillant du super U de Trèbes vendredi près de Carcassonne. Il a succombé à ses blessures. A Avranches, ceux qui l'ont connu évoquent avec tristesse le souvenir d'un "homme d'action", "très sociable" et "déterminé".

Par Pierre-Marie Puaud

Il était 11h15 ce vendredi. Redouane Lakdim entre au Super U de Trèbes "en criant Allah Akbar" et "en se présentant comme un soldat de l'EI", raconte le procureur de Paris François Molins. L'homme qui vient de tuer un automobiliste à Carcassonne et de tirer sur des CRS brandit "une arme de poing et un couteau" précise un ancien policier qui faisait ses courses dans le magasin.

Le Lieutenant-Colonel Arnaud Beltrame est dépêché sur les lieux. Il se propose en échange de la libération des clients ou du personnel du magasin qui n'avaient pas réussi à s'enfuir. Son téléphone resté allumé permet de suivre les échanges entre les deux hommes. Vers 14h20, Redouane Lakdim ouvre le feu. Le GIGN intervient et abat l'assaillant. Arnaud Beltrame gît dans son sang, atteint de plusieurs balles.


"Un homme d'action , très sociable, ouvert et accueillant"


Arnaud Beltrame n'a pas survécu à ses blessures. "Il a donné sa vie pour quelqu'un d'autre. Il savait certainement qu'il n'avait pratiquement aucune chance, il a quand même été très conscient de ce qu'il a fait" dit son frère ce samedi sur RTL. Ce samedi, le président de la république Emmanuel Macron salue un gendarme "tombé en héros".

Reportage de Mathieu Bellinghen et Thgierry Cleon :
(intervenants : Jean Andro, maire de Saint-Senier sous Avranches; Guenhaël Huet, ancien député-maire d'Avranches) 


À Avranches, la nouvelle accable ceux qui l'ont côtoyé lorsqu'il commandait la compagnie de gendarmerie. Le Lieutenant-Colonel Beltrame était arrivé dans le sud-Manche en 2010. Le député-maire de l'époque, interrogé vendredi par La Manche-Libre, espérait encore qu'il puisse s'en remettre. Guénhaël Huet se souvient d'un "gendarme d'action, de terrain, courageux".

"Je ne suis pas étonnée qu'il ait fait ça. Cela lui correspond. Il avait besoin d'agir et de ne pas laisser faire", ajoute une collègue journaliste qui avait conservé un lien amical avec lui depuis son départ d'Avranches en 2014. Elle avait été marquée par ce militaire doté d'un profond sens du devoir. "Il était très sociable. C'était sa particularité, sa force. Il était attentif aux autres. Et c'était vraiment un mec d'action".

A Granville, ce samedi 24 mars avant le départ de l'étape du tour de Normandie, les gendarmes observent une minute de silence pour honorer la mémoire de leur ancien chef. / © Florent Turpin / France 3 Normandie
A Granville, ce samedi 24 mars avant le départ de l'étape du tour de Normandie, les gendarmes observent une minute de silence pour honorer la mémoire de leur ancien chef. / © Florent Turpin / France 3 Normandie


 

Sur le même sujet

300 retraités dans les rues du Havre

Les + Lus