Contrat historique pour DCNS, aubaine pour Cherbourg : l'Australie achète une douzaine de sous-marins

Publié le Mis à jour le
Écrit par F3Normandie avec AFP
DCNS a proposé aux Australiesn une version à propulsion classique de son Barracuda ci-dessus
DCNS a proposé aux Australiesn une version à propulsion classique de son Barracuda ci-dessus © DCNS

Le groupe français DCNS a remporté mardi face à ses concurrents allemand et japonais un mégacontrat estimé à 34 milliards d'euros en vue de la construction de la prochaine génération de sous-marins australiens. Pour le ministre de la Défense, ce contrat réprésente des "milliers" d'emplois.

Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull a annoncé ce mardi lors d'une conférence de presse l'issue d'un processus d'appel d'offres de plusieurs années, après en avoir informé le président français François Hollande. La recommandation du panel chargé d'étudier les offres était "sans équivoque", a déclaré le chef du gouvernement australien. "L'offre française présentait les meilleures capacités pour répondre aux besoins uniques de l'Australie."

Ce contrat à 50 milliards de dollars australiens (34,5 milliards d'euros) est la plus importante commande militaire passée par l'Australie. Il porte sur 12 sous-marins océaniques qui devront remplacer les sous-marins actuels de la classe Collins fonctionnant au diesel et à l'électricité.
Le spécialiste français du naval de défense détenu par l'Etat et Thalès était en concurrence avec l'allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS) et un consortium emmené par Mitsubishi Heavy Industries et soutenu par le gouvernement japonais. DCNS proposait une version à propulsion classique de son Barracuda, quand ThyssenKrupp défendait Type 216 et le Japon le Soryu.

"Ce nouveau succès sera créateur d'emplois et de développement en France comme en Australie", a assuré dans un communiqué l'Elysée. "Ce sera des milliers d'emplois en France, c'est un contrat de très longue durée (...) Nous nous sommes "mariés" avec l'Australie pour 50 ans", a déclaré Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense chez nos confrères d'Europe 1. "Une partie de ces sommes sera investie en Australie puisque l'Australie souhaite, et on le comprend, assurer sa souveraineté sécuritaire et industrielle mais il y a aussi une partie significative qui reviendra en France"

Interview de Jean-Yves Le Drian sur Europe 1

Jean-Yves Le Drian : "C’est une grande victoire... par Europe1fr
Les emplois français seront avant tout créés à Cherbourg (ouest), le site en France où l'on construit les sous-marins, ainsi qu'à Brest, Lorient et Nantes dans l'ouest du pays. L'entrée en service des nouveaux sous-marins est prévue en 2027. Le contrat prévoit une enveloppe globale sur 50 ans comprenant notamment les infrastructures, la maintenance et la formation des équipages.

Reportage d'Elise Ferret et Claude Leloche
Intervenants:
- Alain Morvan, directeur de DCNS Cherbourg
- Alexis Padet, secrétaire général de la CGT
- David Robin, secrétaire général de la CFDT

durée de la vidéo: 02 min 04
Contrat historique pour DCNS avec l'Australie

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.