Des hydroliennes made in Cherbourg

Publié le Mis à jour le
Écrit par Elise Ferret

L'an passé, suite à un appel d'offre, deux projets d'hydroliennes ont été retenus pour l'installation de fermes pilotes dans le Raz-Blanchard. Alstom-GDF et DCNS-EDF. Deux hydroliennes vont être testées au large de Paimpol. Leur fabrication se fait en partie à l'arsenal de Cherbourg.

En septembre 2013, François Hollande lançait officiellement à Cherbourg la filière hydrolienne et découvrait le modèle-réduit d'une turbine conçue par DCNS. Deux années se sont écoulées. Aujourd'hui le rotor de cette même hydrolienne est prêt au sein de l'arsenal de Cherbourg. Cette fois-ci la pièce est présentée en taille réelle.
La fixation des pales de 7 mètres a été modifiée pour améliorer ses performances. Une première turbine de 16 mètres a été assemblée à Brest. La deuxième va suivre et les deux hydroliennes seront ensuite transportées sur une barge direction Paimpol pour y être immergées. Ces essais constituent la dernière étape avant l'implantation d'une ferme pilote au large du Raz-Blanchard. Sept hydroliennes qui seront construites en totalité à Cherbourg des travaux d'extension du port sont en cours pour recevoir la future usine.
Le calendrier est ambitieux mais il faut faire vite. Ailleurs, à l'étranger, la concurrence s'active. Déjà distancé sur l'éolien, la France avec l'hydrolien espère devenir un acteur incontournable dans le secteur des énergies marines renouvelables.

Reportage Sylvain Rouil et Claude Leloche
durée de la vidéo: 01 min 42
DCNS hYDROLIENNES

Christophe Chabert: directeur open-hydro France (DCNS)