Divagation d'animaux: comment sécuriser l'enclos pour éviter les accidents

© Collection Watier/Maxppp
© Collection Watier/Maxppp

Le week-end dernier, deux voitures percutaient deux équidés en divagation dans la Manche. Devant la multiplication des accidents ces derniers mois, la préfecture du département lance un appel aux propriétaires d'animaux et revient sur les précautions à prendre pour éviter toute divagation.

Par L.A.

Depuis le début de l'année, la divagation d'animaux a causé quatre accidents dans la Manche dont un mortel. Les deux derniers en date impliquaient deux véhicules et deux équidés (un âne et un cheval), le précédent impliquait quant à lui une vingtaine de chevaux. Quatre personnes avaient alors été gravement blessées sur la RN13. 

La préfecture de la Manche recense quatre accidents de la circulation impliquant des animaux en 10 mois, alors qu'entre 2012 et 2016, six accidents corporels étaient à déplorer. Devant la multiplication des incidents, elle rappelle que l'éleveur ou le propriétaire est poursuivi pénalement en cas de négligence. La simple divagation d'animaux (sans causer d'accident) est d'ailleurs passible de 35 euros d'amende par animal. 
 

Comment éviter la divagation des animaux ?

Les 10 recommandations du bon enclos :
  • Visiter souvent les animaux 
  • Vérifier régulièrement l'état de la clôture
  • Se méfier de la routine : l’inattention peut provoquer l’oubli d’un geste régulier (fermer une barrière, remettre une clôture sous tension…).
  • Utiliser une clôture fixe en limite de route PLUS une clôture électrique seulement pour délimiter des parcelles ou séparer les animaux à l’intérieur de celle-ci. 
  • Bien choisir les piquets (longueur, diamètre, jambes de force) pour la clôture 
  • Utiliser, le long d’une route, des poteaux de 1,80 m à 2 m, enfoncés du tiers, avec 4 rangs de barbelés tendus 
  • Placer un dispositif pour tendre chaque fil et vérifier leur tension régulièrement 
  • Prévoir des passages d’hommes aux endroits stratégiques, pour faciliter la circulation des piétons
  • Choisir une barrière en bois ou métallique. Elle pourra ainsi être réalisée avec 4 fils barbelés attachés à des pieux tous les 60 cm pour maintenir l’écartement. Il ne faut pas hésiter à ajouter un 5ème fil si des petits animaux sont présents dans l’enclos.
  • Retenir, à la sortie de l’exploitation, la solution de la barrière canadienne : elle permettra la libre circulation des véhicules tout en empêchant la sortie des animaux.

(Source, Préfecture de la Manche)

A lire aussi

Sur le même sujet

Bolbec : mise en examen pour meurtre d'un habitant

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne