Faut-il avoir peur de la chenille processionnaire en Normandie ?

© S.Lemaire
© S.Lemaire

A Jullouville, dans le sud Manche, les pins sont attaqués par des chenilles. L'insecte se nourrit des aiguilles de l'arbre et provoque des allergies urticantes pour l'homme et les animaux. Qui sont ces chenilles et quels sont les risques pour l'homme et les animaux ? Réponse :

Par L.A.

A Jullouville-les-pins, la bien-nommée, cette essence d'arbre fait partie du paysage de carte postale. Mais depuis 4 ans, de nouveaux éléments de décors, nombreux (très nombreux) se sont invités : des nids de chenilles processionnaires ont envahi la commune et les villes voisines. Pour s'en débarasser, les employés municipaux vont chercher directement les nids dans les arbres ou installent des pièges.
 

Reportage S.Lemaire /J.Hamard


C'est quoi ces chenilles processionnaires ?

Ce sont les larves d'un papillon de nuit : le thaumetopoea pityocampa. Sa chenille aime les pins : pins noirs d'autriche, pins laricio ou pins maritimes. Moins souvent les pins sylvestre, pins d'alep et encore plus rarement, les cèdres.

Le problème principal de ces chenilles, c'est leur caractère urticant. Au début de leur vie, les chenilles ne sont pas encore urticantes. Elle le deviennent quand elles sortent en bande : en procession, toutes reliées par un fil de soie pour leur permettre de revenir au nid après être sorties (en général la nuit) pour s'alimenter. 

Lorsqu'elles sont stressées, ces chenilles libèrent leurs miniscules poils urticants qui s'accrochent alors à la peau.

Chenilles processionnaires : quel danger pour les animaux ?

Les chiens semblent particulièrement attirés par l'étrange ballet des chenilles processionnaires.  Ils sont tentés de s'en approcher et les toucher. Des lésions peuvent être perçues au niveau du museau et de la bouche.  
Les poils de la chenille sont très légers : ils peuvent s'envoler vers les yeux du chien mais aussi être avalés par celui-ci. 

Quand sont-elles urticantes ?

Les chenilles processionnaires du Pin sont urticantes à partir du mois de novembre. Mais c'est à partir du printemps qu'elles quittent leurs nids dans les arbres pour se diriger vers le sol où elles vont s'enfouir avant de devenir des papillons de nuit.

chenille processionnaire du pin jullouville

 

Sur le même sujet

Bolbec : mise en examen pour meurtre d'un habitant

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne