Gros bouchons près de la centrale de Flamanville : les agents de sécurité luttent pour leurs conditions de travail

Publié le
Écrit par CM
Les agents de sécurité de la centrale de Flamanville ont bloqué les accès du site ce mercredi matin
Les agents de sécurité de la centrale de Flamanville ont bloqué les accès du site ce mercredi matin

Les agents assurant la sécurité de la centrale nucléaire ont bloqué les accès du site ce mercredi matin après l'échec des négociations avec leur employeur. Ils dénoncent des promesses non tenues depuis un an.

Une belle pagaille ce mercredi matin aux abords de la centrale nucléaire de Flamanville. Les employés de l'entreprise Lancry assurant la sécurité du site en ont bloqué les deux accès de 4 heures du matin jusqu'à 9 heures. Cette action a été décidée la veille au soir, après l'échec des négocitaions entamées avec leur employeur vendredi dernier.

Au coeur du conflit, la question des conditions de travail. "On est un peu les laissés pour compte au niveau du site EDF", dénonce Romain Lesaque, représentant du personnel et membre du CSE Lancry nord-est/ouest, qui dénonce des "conditions déplorables". Et de dresser une liste de griefs longue comme un jour sans pain : "on est dans des bâtiments sans chauffage, des petites guérites qui prennent l'eau et n'ont pas non plus de chauffage, nous n'avons pas vraiment de lieu de restauration ni l'effectif nécessaire pour s'octroyer des pauses sans compter une planification désastreuse qui nous empêche d'avoir une vie personnelle." Les employés réclament également une augmentation de salaire : "On est seulement à 5% au-dessus du SMIC alors qu'on nous demande six formations".

Un an plus tôt, "jour pour jour", les agents de sécurité du site étaient déjà mobilisés pour réclamer de meilleures conditions de travail. "Il y a eu des promesses de notre direction qui n'ont pas été tenues", dénonce le représentant du personnel qui indique qu'EDF, également, n'aurait pas tenu certains engagements. 120 employés de l'entreprise Lancry assurent la sécurité du site de Flamanville.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.