Donville-les-Bains : les pompiers toujours mobilisés deux jours après l'incendie de l'entreprise SPHERE

Un impressionant incendie s'est déclaré vendredi 29 mai sur le site SPHERE de traitement des déchets, près de Granville. Deux jours plus tard, les pompiers sont toujours sur place. Mais la situation est sous contrôle, assure le représentant de l'Etat dans le département.  

Une quarantaine de pompiers sont toujours mobilisés ce dimanche à Donville-les-Bains
Une quarantaine de pompiers sont toujours mobilisés ce dimanche à Donville-les-Bains
Ce vendredi 29 mai, en début d'après-midi, 4300 m² de surface se sont embrasés. Un impressionnant incendie sur le site de l'entreprise SPHERE, à Donville-les-Bains, près de Granville, occasionnant un dégagement de fumée tellement important qu'il était visible des côtes bretonnes. Au bout de quatre heures, les soldats du feu sont parvenus à maîtriser les flammes. Mais le travail était loin d'être terminé. Sur les 115 sapeurs-pompiers mobilisés au début de l'intervention, il en restait encore 70 à pied d'oeuvre ce samedi. Et dimanche, on rencense encore une quaranataine d'hommes et de femmes sur place, selon la sous préfecture d'Avranches.
  "Il y aura des pompiers tant que le site n'est pas sécurisé, tant qu'il y aura des sources de chaleur", nous indique Gilles Traimont, le sous-préfet d'Avranches, "ils repartiront quand le site sera froid." Une quarantaine de soldats du feu sont donc encore présents sur le site ce dimanche après-midi, deux jours après le départ de feu, et le resteront au moins "toute la nuit" pour arroser et assurer une surveillance 24 heures sur 24. La situation est toutefois sous contrôle puisque les moyens déployés ont été revus à la baisse : on recnese aujourdhui cinq lances incendie contre dix, deux jours plus tôt. "Les pompiers restent sur place mais peuvent venir à la demande des riverains, en cas d'inquiétude. Il suffit de composer le 18."
 

"Pour le moment, on tient"

Autre motif de satisfaction pour le représentant de l'Etat, l'absence de pollution de l'air et de l'eau. "Bien évidemment, ça va encore sentir le brûlé ou d'autres odeurs pendant plusieurs jours mais l'inocuité de l'air est garanti", explique Gilles Traimont. Des relevés toxicologiques se sont avérés négatifs. Pour éviter de contaminer la mer et la rivière Bocq, à proximité, les eaux d'extinction ont été "immédiatement" pompées par des camions avant d'être transférées "dans un bassin de rétention situé plus loin", puis d'être retraité par l'entreprise SPHERE. "Sur un plan environnemental, on a tout fait pour protéger l'environnement et pour le moment, on tient."

L'enquête a été confié par la parquet de Coutances au commissarriat de Granville. Le site de SPHERE, à Donville-les-Bains, assurait le tri des déchets de e 29 communes sur le territoire de Granville Terre et Mer.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers