Granville : une cavalcade de folie sous le soleil et une pluie de confettis

Publié le Mis à jour le

Ce mardi 25 février voit se clôturer la 146e édition du carnaval de Granville. Après 5 jours de fête, place à la célèbre cavalcade et l’incontournable bataille de confettis !

En cette année d’élections municipales, les carnavaliers nous avaient promis du grand spectacle et ils ont mis les moyens. La cavalcade, ses chars et la foule déguisée ont commencé à défiler à 13h30, direction le port de Granville.

Dans le cortège, une quarantaine de chars dont voici quelques photos :
 

Certain festivalier invitait les spectateurs à voter pour les « verres » :
 

Avec les élections, le thème des municipales est bien présent dans le carnaval. La satire politique c'est d'ailleurs la tradition comme l'explique Arthur Marie, du char des pauvres:

Sans satire, sans humour, il n'y a plus de carnaval de Granville. On prépare le carnaval depuis septembre. On a préparé nos jouets comme des gamins pour un deuxième Noël. On a besoin de se lâcher et donc c'est un peu plus satirique et un peu plus piquant. Le char des pauvres récupère des petites pièces pour aider les familles les plus démunies. Notre char c'est un sous-marin car l'idée c'est de voir ce qu'il se passe en dessous. A la surface, Granville c'est beau, c'est joli. On refait les trottoirs avant les municipales, c'est très chouette mais si on creuse un peu il y a des gens qui ont besoin d'être aidé, qui n'ont pas d'argent.


D'autres festivaliers se sont forcément emparés de l’actualité du Brexit :
 

Le roi Gémof Trône 1er a été ensuite jugé selon la tradition et brûlé. Regardez sa mise à mort dans cette vidéo:
 
A 18h, les carnavaliers se sont rassemblés sur le cour Jonville pour l’indigeste et colorée bataille de confettis. Une bataille très collante car la pluie et le vent se sont réveillés !
 
Puis ce sera la fête jusqu’au petit matin avec la nuit des intrigues où les Granvillais costumés tenteront de piéger leurs connaissances dans les rues, les bars ou à domicile.


Pour tout comprendre de l’énigmatique « Nuit des intrigues » regardez ce reportage réalisé il y a deux ans :