Hervé Morin devient président de l'EPIC du Mont-Saint-Michel

Hasard du calendrier, c'est le jour où il annonce sa candidature aux prochaines régionales que le président de la Région Normandie est désigné pour présider l'établissement public national à caractère industriel et commercial (Epic) du premier monument de France (hors Paris).

Le Mont-Saint-Michel
Le Mont-Saint-Michel © JOEL SAGET / AFP

Créé en janvier 2020, l’Établissement public national à caractère industriel et commercial (Épic) du Mont-Saint-Michel a enfin un président. Ce mardi 4 mai se réunissait le premier conseil d'administration de cette nouvelle structure qui doit gérer l'ensemble du site, de l'abbaye jusqu'aux navettes transportant les touristes, en passant par le barrage ou les parkings. A l'ordre du jour de cette première réunion, l'élection d'un président. C'est Marc Lefèvre, président du Conseil départemental de la Manche et un temps tenté par cette fonction, qui a annoncé ce mardi après-midi sur twitter le nom de l'heureux élu.

Côté communication, le principal intéressé était d'avantage concentré aujourd'hui sur l'annonce de sa candidature à sa propre succession à la tête de la Région Normandie. Une Normandie qui, diront certains esprits taquins, garde le contrôle de la Merveille. Même si sa voisine la Bretagne est partie prenante de cette nouvelle structure unifiant la gestion d'équipements gérés jadis pour certains par l'Etat et pour d'autres par les collectivités locales.

L'Etat reste un acteur de poids car majoritaire dans cet établissement public national à caractère industriel et commercial. Après plusieurs mois de tensions et de négociations, les quatre partenaires sont parvenus à un accord financier en mars dernier. L'Etat abondera le budget de l'Epic à hauteur de 3, 3 millions d'euros par an. Les trois collectivités locales, les Régions Normandie et Bretagne ainsi que le Département de la Manche verseront chacune 500 000 euros au pot commun chaque année. Ce mode de financement est provisoire. Il doit durer jusqu'en 2022. A terme, l'Epic du Mont-Saint-Michel doit atteindre une autonomie de financement.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mont saint michel culture patrimoine