Saint Marcouf : l'île du Large classée “Monument historique”

Îles Saint-Marcouf, en 2015 / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/Stéphane Geufroi
Îles Saint-Marcouf, en 2015 / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/Stéphane Geufroi

Le ministère de la Culture et de la Communication a classé au titre des monuments historiques l’île du Large Saint-Marcouf (Manche) par un arrêté, datant du 25 janvier 2017. Un soulagement pour l’association locale qui se bat, depuis quinze ans, pour protéger le site.

Par Pauline Latrouitte

Une histoire, liée à la guerre

En 1803 : Napoléon fait construire un fort militaire sur l'île du large pour décourager les assauts anglais.

En 1944 : les Alliés suspectent les Allemands d'y avoir installé des batteries lourdes. Le 6 juin, à 4h30, un commando américain avait abordé l’île en nageant, armé de simples couteaux. Il n’y trouva ni canons, ni soldats et pu ainsi baliser le terrain pour permettre le débarquement d’un détachement de 132 hommes sur le secteur de Utah Beach.

Premier territoire libéré le 6 juin 1944


L'île du grand large de l'archipel des Saint Marcouf (Manche) / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/Stéphane Geufroi
L'île du grand large de l'archipel des Saint Marcouf (Manche) / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/Stéphane Geufroi

Un havre de paix, qui sombrait à l'abandon

L'homme n'a jamais pu vivre longtemps sur ces îles, situées au large de Saint-Vaast-la-Hougue. Depuis leurs démilitarisations, en 1891, elles restent inoccupées et interdites au public pour des raisons de sécurité.

Sauf l'été :  Les membres de l’association des "Amis de l’île du Large Saint Marcouf "ont l’autorisation de s’y rendre pour mener des campagnes de restauration, car ces ouvrages militaires se détériorent peu à peu et la digue a disparu avec les tempêtes. C'est ce qui a poussé l'association, en 2015 à demander sa protection au titre du Patrimoine Historique.

îles saint Marcouf

A nos confrères de la "Presse de la Manche", Christian Dromard, son président, explique :

"L’île passe ainsi du statut de tas de cailloux en deshérence à celui de monument d’histoire et d’architecture de premier plan, ce qui ne peut qu’être pris en considération dans la réflexion sur son avenir."

A ce sujet, l'association espère bien voir ces îles classées au patrimoine de l'UNESCO, puisque que leur demande a été acceptée par Région, en charge de la coordination du projet UNESCO des plages du Débarquement.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus