Saint-Sauveur-le-Vicomte : les riverains de la Douve sont inquiets

Publié le Mis à jour le
Écrit par CM et LA

Le niveau de la Douve a baissé suite à l'ouverture des vannes du barrage de Saint-Sauveur-le-Vicomte en décembre dernier. Problème : la décrue a entraîné l'érosion des berges au niveau du lieu-dit le "Bas des Monts" et menace les terrains constructibles ainsi que les activités.

Le niveau de la Douve a baissé suite à l'ouverture des vannes du barrage de Saint-Sauveur-le-Vicomte en décembre dernier sur décision de la préfecture. Cette mesure, mise en oeuvre par la police de l'eau, est vivement contestée par les riverains : la décrue a entraîné l'érosion des berges au niveau du lieu-dit le "Bas des Monts" et menace les terrains constructibles ainsi que les activités (kayak, pêche, etc) de ce site d'exception.



Une de nos équipes a pu rencontrer un riverain propriétaire, Cyriaque Closet. Celui-ci a perdu 150 m2 de terrain en quelques jours et le chantier de sa maison est à l'arrêt. Outre ses problèmes personnels, ce qu'il redoute le plus c'est un éventuel accident qui pourrait survenir sur ces rives où de nombreux enfants viennent pêcher.  Avec d'autres habitants, il a sollicité le préfet et le député de la Manche. Stéphane Travert a recontré le 3 février dernier la population sur le site.



Mais la mesure mise récemment en oeuvre par la préfecture aurait déjà dû être appliquée il y a 5 ans. En période migratoire les vannes du barrage doivent rester ouvertes pour faciliter la remontée des poissons. Contactée, l'agence française pour la biodiversité assure que des actions correctives seront mises en place. Reste à savoir dans quels délais.





Reportage de Laïla Agorram Claude Leloche

Intervenants:

- Cyriaque Closet, propriétaire riverain de la Douve

- Eric Ferey, habitant de Saint-Sauveur le-Vicomte

- Stéphane Travert, député socialiste de la Manche



Dans la région de Saint-sauveur le vicomte, les riverains de la Douve sont inquiets: le niveau de la rivière a fortement baissé depuis l'ouverture des vannes d'un barrage en décembre dernier.Conséquence, la décrue a provoqué l'érosion des berges. Plusieurs terrains constructibles sont menacés. Le 3 février, la population a rencontré le député Stephane Travert.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité