Cet article date de plus de 4 ans

Nucléaire: exercice de sécurité de grande ampleur autour de Flamanville

Un exercice nationale de sécurité civile était organisé ce mardi autour de la centrale de Flamanville, le premier depuis 2012. Objectif: tester la capacité de réaction des pouvoirs publics et entraîner la population.
Bouclage du périmètre de sécurité autour de Flamanville par les gendarmes en combinaison de protection ce mardi matin
Bouclage du périmètre de sécurité autour de Flamanville par les gendarmes en combinaison de protection ce mardi matin © SN
Hasard du calendrier, alors qu'une délégation des trois commissions locales d'information du Cotentin visitaient ce mardi 14 mars la centrale accidentée de Fukushima, les pouvoirs publics et EDF organisaient un exercice national de sécurité civile à la centrale de Flamanville, le premier exercice de cette ampleur depuis 2012.

Objectif: tester la gestion de crise en cas d'accident nucléaire et repérer les éventuelles défaillances pour les corriger. En situation de crise, deux plans sont mis en place, le Plan particulier d'intervention de la préfecture (PPI) pour assurer la protection de la population civile (pompiers, gendarmes et policiers sont mobilisés), et le Plan d'urgence interne (PUI) élaboré par EDF dans l'enceinte même du site.

La première alarme a retenti ce mardi matin à 8 h 35 dans un périmètre de 2 km concernant 1700 habitants. Le scénario: la rupture du tube du générateur de vapeur, combinée à l'ouverture bloquée d'une soupape, a entraîné un rejet de radioactivité dans l'atmosphère. Un peu plus tard dans la matinée, ce périmètre a été étendu à 10 km.

Le but de cet exercice de grande ampleur est à la fois de tester la réaction des pouvoirs publics mais également d'entraîner la population aux bons réflexes. Concrètement, les enfants présents dans le secteurs ont été confinés dans les établissements scolaires: ce mardi matin, ce sont 640 collégiens et 1700 écoliers qui ont participé à cet exercice. Sur les routes, les gendarmes, équipés de combinaisons anti-radiations, ont dressé plusieurs barrages pour empêcher toute circulation.

Au total, ce son 259 personnels de l'Etat qui ont été mobilisés ce mardi sur cet exercice: 101 policiers de Cherbourg, 50 personnes en cellue de crise, 73 gendarmes et 35 sapeurs-pompiers. Le périmètre établi par la préfecture a concerné 18 communes soit 17 000 habitants.

Reportage de Suzana Nevenkic, Laïla Agorram, Franck Bodereau et Patrick Mertz
Intervenants:
- Valérie Guerre, directrice de l'école élementaire et maternelle Jules Ferry
- Michel Marquer, sous-préfet de la Manche

durée de la vidéo: 02 min 04
Nucléaire: exercice de sécurité de grande ampleur autour de Flamanville

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cotentin nucléaire environnement société