"Il a utilisé sa voiture comme une arme" : un automobiliste renverse trois personnes sur le parking d'une discothèque près de Saint-Lô

Publié le Mis à jour le

Ce dimanche au petit matin, un homme a renversé plusieurs personnes sur le parking d'une discothèque à Baudre, près de Saint-Lô. Le patron de l'établissement dénonce une violence volontaire de la part de l'automobiliste. L'individu, âgé d'une trentaine d'années, a été interpellé.

"Ça fait 11 ans qu'on voit l'évolution des actes, ça devient grave. Des petites violences qui avant nous auraient choqué deviennent "normales". J'ai vu tellement de cas de mecs qui ont pété les plombs chez des collègues." Dans la voix de Matthieu Lebrun, le patron du Milton, se mêlent à la fois colère et lassitude. Ce dimanche matin, c'est dans son établissement, à Baudre près de Saint-Lô, que la violence s'est déchainée.

"C'était au moment de la fermeture, il commençait à faire jour, un homme a débarqué dans le sas d'entrée, à la sortie de la piste de danse, et a pris en grippe le jeune homme qui s'occupe du vestiaire. Il s'est montré fortement désagréable, insultant." Un portier vient alors en aide à l'employé malmené et invite fermement le client à quitter les lieux.

"C'est comme si on lui avait donné une arme"

"Sur le parking, il y avait beaucoup de gens qui discutaient. L'ambiance était détendue en cette fin de soirée. Une jeune femme, témoin de la scène, a dit à l'homme que ce n'était pas normal de parler aux gens comme ça, que le jeune homme avait travaillé toute la nuit. Il s'est jeté sur elle et a commencé à l'étrangler. Trois portiers l'ont saisi et l'ont repoussé vers sa voiture. C'est comme si on lui avait donné une arme."

Une fois le moteur allumé, le client mécontent baisse sa vitre et lance à la foule :"Je vais tous vous tuer", selon le patron du Milton. Un premier portier parvient de justesse à l'éviter. Un second a moins de chance et percute le capot du véhicule. L'homme casse une barrière puis s'encastre dans un poteau en bois avant de faire marche arrière. "Un jeune homme a voulu bloquer la voiture. Il lui a cassé le bras. Il a réenclenché la première et a percuté la jeune femme qui l'avait interpellé." Et l'automobiliste de quitter précipitamment les lieux.

30 jours d'ITT pour un portier

Très vite, une dizaine de sapeurs-pompiers venus de Saint-Lô et Canisy sont arrivés sur place pour prendre en charge les victimes, bientôt suivis des gendarmes du PSIG (Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie). "Ils ont été top avec nous, avec les victimes et les témoins", salue Matthieu Lebrun. Trois personnes ont été transportées à l'hôpital Mémorial de Saint-Lô. Les jours de l'employé de la discothèque percuté par l'automobiliste ne sont pas en danger. "Il est costaud, il lui en faut beaucoup mais il a quand même 30 jours d'ITT (incapacité totale de travail)", indique son patron. 

Selon Matthieu Lebrun, les gendarmes ont récupéré des vidéos tournées par son établissement et par certains clients sur leur smartphones. La plaque d'immatriculation de l'automobiliste a été clairement identifiée. Le patron de la discothèque n'en démord pas : "Il a utilisé sa voiture comme une arme, j'espère que la justice va faire le boulot."

L'intéressée, par la voix du procureur de la République de Coutances, Michaël Giraudet, indique ce lundi qu'un homme de 33 ans a été interpellé en milieu d'après-midi ce dimanche et placé en garde à vue.  "Il est interrogé sur des faits qualifiés de violences avec arme par destination ainsi que de menaces de mort ou d’atteintes aux biens dangereuses pour les personnes", indique le magistrat. La garde à vue de l'automobiliste a été prolongée ce lundi pour "permettre d’achever les investigations, notamment médico-légales, afin de garantir les intérêts des victimes".