• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Beaumont-Hague : Benoît Dupont bat le record du monde de nage en apnée

Benoît Dupont à sa sortie du bassin ce dimanche 9 décembre 2018 / © Normandeep
Benoît Dupont à sa sortie du bassin ce dimanche 9 décembre 2018 / © Normandeep

Le nageur cherbourgeois a relevé son défi : il a effectué 2148 traversées de bassin en 24 heures, ce qui représente une distance de 53 kilomètres 700. Le record détenu depuis le mois de janvier 2017 par un autre apnéiste français est tombé.

Par Pierre-Marie Puaud

Lorsqu'il s'est élancé ce samedi 8 décembre à 9h, Benoît Dupont était prêt. Il s'était préparé à endurer l'effort, à souffrir, à lutter contre l'ennui et la fatigue. Il savait que ses palmes allaient meurtrir ses pieds, que l'eau chlorée de la piscine lui ferait gonfler la peau du visage. Mais sa détermination était à la hauteur.
 
Benoît Dupont devant le tableau où a été consignée sa performance / © Geoffrey Vernier / Normandeep
Benoît Dupont devant le tableau où a été consignée sa performance / © Geoffrey Vernier / Normandeep
D'emblée, Benoît a tenu la cadence, conformément au plan établi :17 à 18 secondes de nage en apnée pour traverser le bassin, quelques instants de répit pour reprendre son souffle avant de replonger. À intervalles réguliers, il s'est accordé une petite pause pour s'alimenter. Toutes les 6 à 8 heures, un moment de repos était prévu, hors de l'eau, pour les soins.
 

Un record au profit du Téléthon

"Je veux montrer qu'avec de la volonté, on peut se surpasser. Si je peux le faire, tout le monde peut y arriver", expliquait ce chef-cuisinier qui travaille au collège de Tourlaville. "Je veux aussi montrer que si chacun fait un effort pour l'autre, la société ne serait peut-être pas tout à fait la même". Dans cet esprit, Benoît Dupont avait depuis longtemps choisi de nager au profit du Téléthon.
 


Plus d'une année de préparation


Pour parvenir à ses fins, Benoît Dupont s'est astreint à une discipline de vie particulièrement strict. Il a multiplié les heures de natation, de course à pied, de vélo pour se forger une endurance à toute épreuve. Il s'est aussi soumis à un régime alimentaire draconien.
 
Reportage de Pierre-marie Puaud, Antoine Morel et Sylvain Rouil. Montage de Xavier Gérard.


 

Sur le même sujet

BD dans le JT 19/20 du 29 novembre 2018

Les + Lus