• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

A Cherbourg, un ancien responsable des Scouts et Guides de France soupçonné d'agressions sexuelles sur 5 jeunes

Image d'illustration / © Alexandre MARCHI/Maxppp
Image d'illustration / © Alexandre MARCHI/Maxppp

5 victimes ont porté plainte pour dénoncer ce qu'ils ont subi chez les Scouts et Guides de France à Cherbourg alors qu'ils étaient âgés de 14 à 17 ans. Un homme d'une quarantaine d'années a été placé cette semaine sous contrôle judiciaire : il était bénévole dans l'association, avant 2017.

Par Alexandra Huctin

Les faits remontent à 4 ou 5 ans. A l'époque, les victimes n'étaient que des adolescents, âgés de 14 à 17 ans.
Devenu de jeunes hommes, les 5 garçons ont commencé à parler depuis quelques mois, seulement.

Des témoignages qui sont tout de suite remontés aux oreilles de la direction des Scouts et Guides de France, en Février dernier. Très vite, une main courante a d'abord été déposée à Cherbourg, une autre à Paris. 

"On n'a pas recueilli les témoignages. Ce n'est surtout pas à nous de le faire mais à la justice. Nous, on a accompagné les victimes en les soutenant et en les invitant à porter plainte et à témoigner devant la justice", explique François Mandil, chargé de la communication de l'association. 
 

5 plaintes déposées et des faits qualifiés d'agressions sexuelles et tentatives de viol 


L'écoute et l'accompagnement ont débouché sur 5 plaintes. Les faits se sont produits avant 2016, un an plus tard l'auteur des faits a quitté les Scouts et Guides de France et la Manche pour s'installer dans le Calvados. Une enquête a été ouverte par le parquet de Coutances.

"L'homme âgé d'une quarantaine d'année a été entendu et placé sous contrôle judiciaire cette semaine", précise le parquet. "Il a pour le moment l'interdiction d'approcher des mineurs et se retrouve placé sous contrôle judiciaire." 

Les circontances et les lieux ne sont pas dévoilés, et restent pour le moment des éléments précieux de l'enquête. 
 

Salarié dans une école (privée) du Calvados


Car s'il n'est plus bénévole chez les Scouts et Guides de France depuis 2017, l'agresseur présumé fréquente depuis lontemps des écoles.
"Il travaillait déjà dans l'enseignement quand il était bénévole (ndlr : chez nous)", précise  François Mandil, chargé de la communication des Scouts et Guides de France

Aujourd'hui, l'homme exerce dans le Calvados. "Des investigations vont se poursuivre pour vérifier qu'il n'y a pas d'autres victimes et notamment dans cet établissement scolaire", poursuit le Parquet. 

Il encourt 20 ans de réclusion. 

Du côté des Scouts et Guide de France, on rappelle que les victimes ont parlé grâce à l'écoute et l'accompagnement mis en place.
 

Le fait de faire savoir ce processus, c'est aussi une façon de faire savoir à d'éventuels agresseurs qu'ils ne seront jamais couverts chez nous  (François Mandil, communication des Scouts et Guides de France)


L'association tient à souligner que  "le rapport de l'inspection générale de jeunesse et sport rendue publique il y a 2 ou 3 mois saluait notre travail et notait que nous avions pris la question de la lutte contre ce fléau très au sérieux. Ce qui explique sans doute pourquoi les affaires sortent."




 

Sur le même sujet

Leprévost et Staut/ parcours à Rotterdam le 23/08/2019- Images FEI

Les + Lus