• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

A Cherbourg, les habitants d'une cité HLM mécontents face à la hausse des factures d'électricité

les habitants de la cité Deslandes ne comprennent pas les raisons de l'augmentation de leurs factures d'électricité / © France 3 Normandie
les habitants de la cité Deslandes ne comprennent pas les raisons de l'augmentation de leurs factures d'électricité / © France 3 Normandie

Depuis qu'ils ont reçu leur dernière facture d'électricité, les habitants de la cité HLM Deslandes sont mécontents. Elle est beaucoup plus élevée que d'habitude. Pour cause, le mode de répartition n'est plus collectif mais individuel... enfin pas tout à fait. 

Par A.L, S.P & S-J. M

A la cité Deslandes à Cherbourg, la colère gronde. Le mois dernier, la facture d'électricité a atteint des sommets... du jamais vu. Or, la plupart des habitants du HLM sont retraités. Le montant à payer, ajouter au loyer, représente pour certains près de 50% de leur retraite. "C'est trop vis-à-vis de ce que l'on touche" désespère Guy Pesnel, un habitant de la cité, "Il faut mettre à la place de tout le monde".

En cause : l'individualisation des factures... ou presque

En cause : l'individualisation du montant à payer pour la consommation de chauffage... et donc, son augmentation. Un lien de cause à effet possible, qui reste flou pour les habitants de la cité. Selon eux, ils ne connaissent pas le détail de leur facture.

Pour l'instant, cette individualisation passe par la répartition de la consommation en fonction des surfaces habitables. Pourtant, depuis 2017, des répartiteurs sont installés sur chacun des chauffages de la cité ("ou presque"nous confie une habitante). Ils sont censés calculer les consommations individuelles afin d'adapter les factures à payer.

"Ils ne fonctionneront qu'à partir du 1er janvier 2020" explique Martine Margrin, habitante de la cité HLM.

On ne trouve pas ça normal de payer alors qu'ils ne fonctionnent pas

Tous les ans, la cité paye 1140 euros pour les répartiteurs. Alors, les habitants demandent des explications concrètes.

Les explications du bailleur

Le bailleur social reconnaît une maladresse de communication. Pour expliquer la hausse des factures, il évoque la dérégulation du marché du gaz et des taxes. Pourtant, le bailleur passe par un regroupement d'achat collectif d'énergie.

L'une de nos équipes est allée à la rencontre des habitants de la cité Deslandes.
 
Un reportage de Stéphanie Potay et Marie Saint Jours
 

Sur le même sujet

Leprévost et Staut/ parcours à Rotterdam le 23/08/2019- Images FEI

Les + Lus