• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Cherbourg : restauration d'un kayak du Groënland vieux de deux siècles

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

Le musée Emmanuel Liais rassemble une étonnante collection d'objets ramenés par les explorateurs. Ce kayak et la tenue en peau de phoque qui l'accompagnait provient d'un don de Nicolas-Eugène Le Brettevillois effectué en 1836 au retour d'une mission scientifique.

Par Pierre-Marie Puaud

Après bientôt deux siècles de sommeil, le cuir est devenu sec, cassant, raide. Il était plus que temps de redonner un peu de tenue à cet authentique habit en peau de phoque que portaient les esquimaux croisés par l'explorateur parti de Cherbourg en 1835. Nicolas-Eugène Le Brettevillois a navigué dans les eaux froides de l'Arctique et du Groënland pendant près d'un an. À son retour, il a légué un kayak et ce vêtement à la ville de Cherbourg.

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie


Les objets sont exposés au musée Emmanuel Liais. "Le kayak et l'esquimau font partie des pièces maîtresses, mais on passe à côté, on finit par ne plus le voir, déplore Eliane Paysant, la conservatrice du museum Emmanuel Liais. C'est quand même un objet imposant qui parle de voyage, ça parle de Cherbourg, et de ces endroits où des militaires originaires d'ici sont allés. Ce sont des gens qui étaient de vrais curieux".

Le cuir est assoupli à force de bains de vapeur. "Il faut maintenant qu'on réfléchisse à lui redonner une forme". Ce kayak et cette tenue seront de nouveau exposés à la fin du mois de mai. L'équipe du musée doit aussi réfléchir à une nouvelle mise en scène, de sorte qu'ils puissent de nouveau attraper le regard du passant, comme ils ont piqué la curiosité d'un officier de marine en 1836...


Reportage de Laïla Agorram et Sylvain Rouil



Et voici l'histoire complète du kayak et de l'habit (vidéo Musée Emmanuel Liais)

 

Sur le même sujet

Graines de jardin 2019 à Rouen

Les + Lus