La communauté musulmane soudée autour de Clément Raynaud mis en cause par le JDD

La communauté musulmane a organisé ce lundi soir une conférence de presse pour prendre la défense de Clément Raynaud, mis en cause par le JDD
La communauté musulmane a organisé ce lundi soir une conférence de presse pour prendre la défense de Clément Raynaud, mis en cause par le JDD

Ce dimanche, le JDD a publié un article affirmant qu'un agent de la centrale de Flamanville, de confession musulmane, faisait l'objet d'une surveillance du service des renseignements. Clément Raynaud, mis en cause, se défend de tout radicalisme. La communauté musulmane prend sa défense.

Par Christophe Meunier

L'article publié ce dimanche par nos confrères du JDD a suscité une certaine indignation dans le Cotentin. L'auteur affirme que les centrales EDF sont touchées par des phénomènes de radicalisation et prend comme exemple celui de Clément Raynaud, un agent de la centrale de Flamanville, converti à l'islam en 2010. Il est présenté comme un cas sérieux par la DGSI, ferait même l'objet d'une fiche de renseignement. Des affirmations qui suscitent l'incompréhension à Flamanville, qu'il s'agisse des syndicats ou de la direction, et l'indignation de la communauté musulmane.

Celle-ci a organisé ce lundi soir une conférence de presse à la mosquée de Cherbourg pour faire bloc derrière Clément Raynaud. L'association culturelle de ce lieu de culte envisage ainsi une action en justice contre l'auteur de l'article. Clément Raynaud, plutôt discret jusqu'à présent, s'est exprimé à cette occasion. L'éventualité d'un fichage le concernant ne le choque pas. "Dans un contexte comme le notre, le fait que je sois converti à l'islam, que je travaille en centrale nucléaire, je pense qu'il est légitime que je sois fiché et que les services de renseignements fassent leur travail, je n'ai pas de problème avec ça", tient-il à préciser, "le fait que l'article insinue que je sois fiché et que mon dossier est suivi très sérieusement, c'est là que ça me choque". 

Très impliqué dans le dialogue inter-religieux, il a récemment accueilli une famille des victimes des attentats venue dialoguer à la communauté musulmane. Il était également présent en septembre dernier lors de la visite de Bernard Cazeneuve à la mosquée. Les services de sécurité du ministre de l'Intérieur n'avaient alors pas considéré Clément Reynaud comme une menace.

Reportage de Sylvain Rouil et Claude Leloche
Intervenants:
- Omar Ghaidoune, secrétaire de la Mosquée de Cherbourg
- Clément-Reynaud, vice-secrétaire de la mosquée de Cherbourg
- Geneviève Gosselin-Fleury, députée PS de la Manche

La communauté musulmane soudée autour de Clément Raynaud mis en cause par le JDD


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus