Les derniers secrets des Demoiselles de Rochefort, par Michel Legrand, pour les 50 ans du film !

Michel Legrand au Festival de Cannes 2017 / © PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP
Michel Legrand au Festival de Cannes 2017 / © PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP

Le compositeur Michel Legrand, 85 ans, a dévoilé quelques secrets de fabrication des "Demoiselles de Rochefort", sorti après "les Parapluies de Cherbourg". Le film célèbre ses 50 ans, l'occasion d'un concert prévu à Paris, au Grand Rex, ce week-end.

Par AFP/L.A.

Après les Parapluies de Cherbourg, les dialogues des Demoiselles de Rochefort étaient tous en Alexandrins...


Ce film est devenu un grand classique de la comédie musicale française, parfois confondu avec les Parapluies de Cherbourg. Réalisé par Jacques Demy, les Demoiselles de Rochefort réunit Françoise Dorléac, Catherine Deneuve, Jacques Perrin, Danielle Darrieux et Michel Piccoli.

"Pour Les parapluies de Cherbourg", explique Michel Legrand, "notre précédent film avec Jacques, j'avais trouvé le truc. J'avais "musiqué" un scénario entièrement écrit pour être parlé. C'était venu comme ça. C'était facile: cette histoire, ce pauvre mec, sa femme..
Après ça, on voulait faire autre chose. Jacques m'a dit on va faire un film qui explose de joie. Et là, j'ai eu un mal fou. Parce que ce lâche de Demy a écrit tous les textes en alexandrin, à 12 pieds! Je lui ai dit mais t'es fou ! Ca va être les mêmes chansons du début à la fin! Je me suis torturé le cerveau. Finalement, on ne sent pas que ce sont des alexandrins. Mais j'ai coupé, cassé, répété, inversé les paroles, ça été très, très difficile pour moi."

Acteurs et chanteurs ? Pas vraiment...

"Nos actrices et acteurs ne chantaient pas, ces pauvres paysans de Paris! Seule Danielle Darrieux chantait. Deneuve, j'ai bien essayé de la faire chanter. Oh la la... J'aime mieux ne pas en parler" (rires). Avec Jacques on écrivait et on enregistrait avant le tournage. Pour ne pas perdre de temps, je faisais travailler les comédiens très dur en amont pour qu'ils sachent le bon tempo, le bon timing au moment du tournage. Car dans le film, leurs personnages parlent, puis chantent et ainsi de suite."
"Il fallait que la voix chantée soit exactement comme la voix parlée. Donc quand j'enregistrais les chanteuses qui allaient être les voix de Deneuve et Dorléac, celles-ci étaient avec nous en studio. Elles me disaient par exemple: ça, je l'aurais dit différemment. Alors on adaptait, pour qu'à l'arrivée tout paraisse naturel"
explique Michel Legrand






Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Des haies utiles à la faune et aux chasseurs

Près de chez vous

Les + Lus