Ellan Levitsky disait : “nous n'étions pas des héroïnes”. L'infirmière débarquée à Cherbourg en 1944 est morte

Ellan Levitsky était revenue dans le Cotentin en juin dernier à l'occasion du 75e anniversaire du débarquyement / © FEDERICO SCOPPA / AFP
Ellan Levitsky était revenue dans le Cotentin en juin dernier à l'occasion du 75e anniversaire du débarquyement / © FEDERICO SCOPPA / AFP

Depuis 2007, elle revenait régulièrement dans le Cotentin. Avec sa soeur Dorothy, décédée en 2015, elle avait passé un an à l'hôptal de Bolleville où l'on soignait des militaires et des civils. Elle s'en est allée discrètement il y a quelques jours. Ellan allait avoir cent ans.

Par Pierre-Marie Puaud

Ses yeux rieurs et intrépides trahissaient un caractère bien trempé autant qu'une bonté d'âme. Ellan Levitsky et sa soeur Dorothy s'étaient engagées pour servir comme infirmière dans l'armée américaine. C'est ainsi qu'elles débarquèrent à Cherbourg en 1944 pour intégrer 164th General Hospital.  
Cet hôpital de campagne situé à Bolleville présentait la particularité de soigner des militaires de toutes nationalités et des civils. Dans un Cotentin dévasté par les combats, où l'on manquait de tout, les nurses de l'US army ont laissé des souvenirs indélébiles.

En 2012, l'année où Ellan et Dorothy furent décorées de la Légion d'Honneur, de nombreux habitants étaient venus au mémorial de Bolleville dire combien cette présence fut chère à leur coeur. Et comme souvent, Ellan avait répondu : "nous n'étions pas des héroïnes. Nous n'avons fait que notre boulot"
 
Ellan et Dorothy Levitsky à Bolleville en 2012

Ellan s'est éteinte "en paix" dans la nuit du 20 au 21 novembre, chez elle, aux Etats-Unis, en toute discrétion. Dans le Cotentin, ses amis se rassembleront le 26 novembre lors d'une cérémonie organisée à 10h en l'église de Sainte-Mère. L'après-midi, à 15h, un hommage lui sera rendu au mémorial de Bolleville, à l'endroit même où elle servit pendant un an de 1944 et 1945.
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus