• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

L'éolienne géante ne tournera pas à Cherbourg : General Electric a choisi Rotterdam

Le prototype de l'éolienne Haliade X sera finalement implanté sur le port de Rotterdam / © GE Renewable energy
Le prototype de l'éolienne Haliade X sera finalement implanté sur le port de Rotterdam / © GE Renewable energy

Le port de Cherbourg était sur les rangs pour accueillir le prototype de l'Haliade X, une gigantesque machine mise au point par le groupe General Electric. L'industriel a finalement opté pour les Pays-Bas.

Par Pierre-Marie Puaud

La nouvelle est tombée sous la forme d'un communiqué commun ce mercredi 16 janvier : "Ge Renewable Energy et la société néerlandaise Future Wind ont signé un accord portant sur l'installation de la première éolienne Haliade X à Maasvlakte, sur le port de Rotterdam dans le courant de l'été 2019". Des images de synthèse donnent déjà une idée de ce à quoi ressemblera cette machine géante.
 


Cherbourg se fait souffler l'Haliade X


L'Haliade X sera la plus grande éolienne du monde. Les pales culmineront à 260 m. Cette machine, qui a vocation a être installée en mer, doit fournir l'équivalent de ce que consomment "16 000 foyers européens". General electric cherchait un site, sur la terre ferme pour tester un prototype pendant cinq ans dans le cadre d'un programme d'investissement de 320 M€ destiné à mettre au point une nouvelle génération d'éoliennes.
 

Le port de Cherbourg était sur les rangs pour tester cette machine géante. Un terrain devait l'accueillir, sur le quai des Flamands. Le choix du site ne manquait pas de cohérence : l'usine LM Wind Power où seront fabriquées les pales d'éoliennes de GE est située à quelques mètres (la constrction est en voie d'achèvement).
 
 

Les pales de l'éolienne géante seront fabriquées à Cherbourg.


L'été dernier, une enquête publique a été menée à Cherbourg. Les photomontages permettaient déjà d'imaginer une nouvelle signature visuelle du port. L'Haliade X et son mât gratte-ciel devaient même dominer la montagne du roule !
 

Le 19 novembre, le préfet de la Manche a bien signé une autorisation. Mais le projet défendu aux Pays-Bas l'a finalement emporté. "Cela confirme l'attractivité de notre port et valide notre ambition d'être un partenaire pour le développement des énergies offshore", se réjouit Allard Castelein le patron du port de Rotterdam. 
 


Cherbourg essuie là un nouveau revers, six mois après le faux-départ de l'usine d'hydroliennes. Mais le Cotentin a son petit lot de consolation : c'est dans l'usine LM Wind Power que les pales géantes (107 m !) seront construites. La nacelle sera fabriquée à Saint-Nazaire. Le mât proviendra d'une usine espagnole. Tous les éléments seront acheminés par bateau pour être assemblés l'été prochain à Rotterdam, dans l'un des plus grands ports du monde qui se fait toujours fort de ne jamais laisser passer une opportunité de développement.

 

Sur le même sujet

La cathédrale de Rouen a connu plusieurs incendies

Les + Lus