• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Fin de l'aventure hydrolienne à Cherbourg : le matériel d'Open Hydro vendu aux enchères

Vente aux enchères du matériel d'Open Hydro, l'usine d'hydroliennes de Cherbourg / © F3 Normandie
Vente aux enchères du matériel d'Open Hydro, l'usine d'hydroliennes de Cherbourg / © F3 Normandie

Open Hydro devait construire des hydroliennes pour qu'elles soient installées dans le Raz Blanchard : un projet novateur qui est finalement tombé à l'eau. Le matériel de l'usine vient d'être dispersé lors d'une vente aux enchères.

Par J.Ragueneau /L.A.

Une inauguration en grandes pompes... il y a un moins d'un an

Il y a 8 mois, jour pour jour, le 14 juin 2018 le fleuron de l'hydrolien à la française était inauguré lors d'une grande cérémonie.
Six semaines plus tard, c'est la douche froide : la maison mère, Naval Group laisse tomber l'affaire, sur instruction du gouvernement.

Ce jeudi 14 février, se joue le dernier acte d'un scénario bien peu glorieux, devant 200 personnes environ venues suivre la dispersion du matériel. Parmi les acheteurs potentiels, un entrepreneur cherbourgeois, venu récupérer son bien, jamais réglé dit-il par l'entreprise. L'énergie hydrolienne restera donc à Cherbourg une expérience amère à plus d'un titre.

Ce jeudi, tout doit disparaître. Le commissaire priseur doit écouler 150 lots : petit outillage, matériel de bureau mais aussi des tôles et des ébauches d'hydroliennes.

Reportage J.Ragueneau / C.LeLoche

Un nouveau locataire à trouver 

Quant au bâtiment lui-même (comme neuf), il n'est pas à vendre. Propriété des collectivités locales, on lui cherche un nouveau locataire. Plusieurs candidats seraient sur les rangs parmi lesquels une société britannique, du secteur des énergies sous-marines.
Mais officiellement, à quelques miles du Raz Blanchard, personne n'est au courant...  
 

Retour sur l'histoire (courte) de l'usine d'hydrolienne de Cherbourg 

  • 2013 : le président François Hollande vient à Cherbourg pour donner le coup d'envoi à la filière hydrolienne française. 
  • mai 2016 : le permis de construire est déposé pour un atelier d'assemblage de 5 500 m2

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Entretien mercato du Stade Malherbe avec Fabrice Clément

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer