• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le requin-léopard de la cité de la mer enfin libre !

© AXEL HEIMKEN / DPA / AFP
© AXEL HEIMKEN / DPA / AFP

Le requin-léopard de la Cité de la Mer a rejoint les grands fonds marins de l’Aquarium abyssal. Un moment délicat alors que les soigneurs, depuis 1 an, l’habitue progressivement à la cohabitation avec les autres espèces.

Par AH et Mathilde Halimi

Lundi 19 juin 2017, 8h, à la Cité de la Mer à Cherbourg, toute l’équipe est prête. Une dizaine de kilos, 1,40 m et une réactivité convenable, le transfert du requin-léopard peut avoir lieu. Sans encombre, il est introduit dans l’Aquarium abyssal devant l’œil fier de nombreux soigneurs et biologistes ayant participé à son développement.

Un long travail pour qu'il apprenne à survivre en groupe


Développement qui a commencé il y a un an à la Cité de la Mer après le transfert du requin-léopard d’Océanopolis (Brest). Né en janvier 2015 dans le cadre d’un programme de reproduction en captivité d’une espèce menacée, il a été placé en quarantaine dès son arrivée à Cherbourg en 2016.
Pendant cette période et ce jusqu’à son introduction dans l’Aquarium abyssal, le requin-léopard femelle a été pris en charge par une équipe de biologistes chargée de surveiller sa croissance, son poids et sa santé. Pour l’habituer à sa future vie en cohabitation, ils ont dû lui apprendre à se nourrir en suivant une cible, à manger malgré les compétiteurs alimentaires présents dans son bassin.


Un travail de longue haleine qui a fini par porter ses fruits. Le requin-léopard semble parfaitement s’adapter à son nouvel environnement et à ses nouveaux colocataires. Sans problème, il fait connaissance avec la reine de l’Aquarium, la raie guitare, et commence à trouver ses marques.
L’animal n’a pas encore de nom.

Il devrait rester à la Cité de la Mer encore quelques années avant d’être transféré dans un nouvel établissement, une fois sa taille adulte atteinte.

Sur le même sujet

Résumé du 3e jour du procès du Cuba Libre à Rouen

Les + Lus