• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Ces bénévoles qui surveillent la radioactivité du littoral normand

Un membre de l'association Acro en mars 2019. / © France 3 Normandie
Un membre de l'association Acro en mars 2019. / © France 3 Normandie

Les membres de l'Association pour le contrôle de la radioactivité dans l'Ouest (ACRO) patrouillent deux à trois fois par an le long des côtés normandes pour procéder à des relevés. Reportage. 

Par CB

La présence voisine de la centrale nucléaire de Flamanville n'est pas neutre pour l'environnement. Les bénévoles de l'Association pour le contrôle de la radioactivité dans l'Ouest (Acro) relèvent toujours des taux plus importants d'agents radioactifs, comme le tritium, dans la baie d'Ecalgrain au nord de Flamanville sur le littoral du département de la Manche.

"On effectue des prélèvements sur la côte pour trouver de l'iode 129, du cobalt 60 et dans l'eau du tritium. On s'aperçoit que c'est au niveau d'Ecalgrain qu'il y a un pic par rapport à des zones plus éloignées comme Granville ou Fermanville", dit l'un des membres d'Acro. 

Les bénévoles de l'association effectuent des relevés deux à trois fois par an dans la Manche. Un pic de radioactivité avait été décelé en 2013. 
 
Acro : une association d'observation de la radioactivité

Sur le même sujet

Devant Condé-sur-Sarthe, les proches des détenus expriment leur colère

Les + Lus

Les + Partagés