• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Après l'euphorie du premier tour, les militants FN déchantent dans l'Orne

L'ambiance n'était pas à la fête ce dimanche soir au siège du FN dans l'Orne à Alençon
L'ambiance n'était pas à la fête ce dimanche soir au siège du FN dans l'Orne à Alençon

Le FN était arrivé en tête au premier tour des élections régionales dans l'Orne. Il se retrouve rétrogradé en troisième position ce dimanche soir à l'issue du second tour. Au siège du parti de Marine Le Pen, on tentait, tant bien que mal, de positiver.

Par Christophe Meunier

A l'annonce des résultats ce dimanche soir, les militants FN de l'Orne faisaient grise mine à Alençon. Aucune région ne tombe dans l'escarcelle de leur parti et dans leur département, ils pointent à la troisième position, loin de la première place occupée dimanche dernier à l'issue du premier tour. "On est un peu sonné", reconnaissait l'un d'entre eux. Le parti de Marine Le Pen n'en reste pas moins une force politique non négligeable dans l'Orne puisqu'il représente 30% des voix et enregistre une progression de 18 points par rapport au précédent scrutin régional de 2010. "Notre première qualité c'est d'être rassembleur, on a rassemblé tout le monde: les grands médias, les Républicains, l'UDI, le Modem, les écologistes, le Front de Gauche, les Communistes (contre nous)", déclarait Raymond Herbreteau, maire des Ventes-de-Bourse.

Reportage de Damien Migniau et Carole Lefrançois
Intervenants:
- Raymond Herbreteau, maire des Ventes-de-Bourse (FN)
- Marie-Caroline Mautin, militante FN

Désillusion des militants FN dans l'Orne

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Tramway de Caen : 18 mois de travaux pour tourner la page

Les + Lus