François Doubin, ancien ministre et ancien maire d'Argentan, s'est éteint

L'ancien maire d'Argentan, François Doubin, s'est éteint à l'âge de 86 ans.
L'ancien maire d'Argentan, François Doubin, s'est éteint à l'âge de 86 ans.

François Doubin s'est éteint à l'âge de 86 ans à son domicile de Saint-Ouen-de-Sécherouvre, dans l'Orne. Parmi ses différents mandats, il fut maire d'Argentan de 1989 à 2001.

Par CM

Quand il entre en politique la quarantaine passée, François Doubin a déjà eu une carrière bien remplie, dans la haute fonction publique et dans l'industrie autombile. L'énarque, numéro 2 de Renault, devient le secrétaire national du MRG (Mouvement Radical de Gauche) en 1978. C'est six ans plus tard qu'il décroche son premier mandat, comme conseiller municipal à Soligny-la-Trappe, dans l'Orne.

Mais c'est sur une autre ville du département qu'il va laisser sa marque. "Ça a d'abord été celui qui a réussi à trouver la formule magique pour faire gagner la gauche aux municipales d'Argentan en 89", rappelle Laurent Beauvais qui fut longtemps son adjoint, "Dans le passé, les résultats des différentes élections avaient toujours montré une forte présence de la gauche à Argentan, mais il n'y avait pas eu la formule qui permettait d'emporter la municipalité." A ses "débuts", François Doubin n'a pourtant pas été accueilli à bras ouverts par la gauche locale. "Quand on arrive dans un espace local déjà organisé, bien entendu il faut qu'on pousse tel ou tel, qu'on obtienne un espace à soi, ça ne se fait pas spontanément",  se souvenait-il en 2001. "La greffe a été parfois longue et compliqué" reconnait Laurent Beuvais.

Les mandats de François Doubin à Argentan seront marqués par de grandes réalisations comme la médiathèque ou le centre aquatique. Ils seront également marqués par la désindustrialisation de la ville. "Il y a eu de belles réalisations mais on a vécu des moments très difficiles avec des manifestations très importantes dans une ville syndiquée, très à gauche, et l'illustration la plus forte est la fermture de Moulinex", raconte Laurent Beauvais.

François Doubin fut également conseiller général dans le canton d'Argentan-ouest et conseiller régional jusqu'à sa retraite politique. Sa carrière ne se limitat pas au seul territoire ornais. En 1988, il est nommé ministre délégué chargé du Commerce et de l’artisanat, puis ministre délégué à l’Artisanat, au Commerce et à la Consommation jusqu’en 1992 dans le second gouvernement de Michel Rocard.
 

François Doubin s'est éteint ce mardi 18 juin à son domicile Saint-Ouen-de-Sécherouvre, dans l'Orne. Il avait 86 ans.

 

Sur le même sujet

Rallye automobile Père et fille (25'40) Vachement Normand - octobre 2019

Les + Lus