Comment une gardienne de prison d'Argentan a-t-elle été endoctrinée par un détenu ?

Comment une gardienne de prison d'Argentan a-t-elle été endoctrinée par un détenu ? / © Bastien Odolant
Comment une gardienne de prison d'Argentan a-t-elle été endoctrinée par un détenu ? / © Bastien Odolant

Le centre de détention d'Argentan a été le théâtre d'une histoire rocambolesque : une surveillante de la prison a été condamnée pour avoir entretenu une liaison avec un détenu. En quelques mois, la vie de cette mère de famille a totalement basculé.

Par L.A /F.T

L'histoire débute lorsque Audrey rentre de vacances. Cette mère de famille de 41 ans travaille à la prison d'Argentan en tant que surveillante depuis plusieurs années. Elle cumule plus de 17 ans d’expérience professionnelle. "C’est une femme très enjouée, très épanouie, qui se teint les cheveux, qui se maquille" précise Hugues de Phily, procureur de la République d'Argentan, "elle va nouer des contacts de plus en plus proches avec un détenu dont elle va finir par tomber amoureuse"

Un surveillant qui se compromet avec un détenu, c’est très exceptionnel.
Hugues de Phily, procureur de la République d'Argentan

"On est tous tombés de haut " explique Élodie Sylla Déléguée syndicale FO au centre de détention d'Argentan "on ne s’y attendait pas du tout".

En quelques semaines, cette surveillante expérimentée tombe sous le charme de Mohamed, un détenu algérien de 37 ans qui purge une peine pour viol. Le détenu et la surveillante entament une relation sentimentale en prison et rapidement Mohamed demande à Audrey de lui procurer des téléphones pour se livrer à un trafic au sein de l’établissement.

Guidée jour et nuit par une oreillette, Audrey se retrouve très vite sous l’emprise totale de son amant. "Elle était privée de sommeil prolongé" explique le procureur, "il était constamment en train de lui délivrer des injonctions par le biais du téléphone et de cette oreillette"

En quelques mois, la surveillante subit un véritable lavage de cerveau. Au travail, comme hors des murs de la prison, Audrey est ainsi téléguidée en permanence par le détenu. Mohamed lui demande de convoyer pour lui de fortes sommes d’argent. Il lui demande également de changer de religion.

Audrey se retrouve très vite sous l’emprise totale de son amant / © B.Odolant
Audrey se retrouve très vite sous l’emprise totale de son amant / © B.Odolant
 

Elle va basculer, assez curieusement, dans le monde de l’islam et va être emmenée en région parisienne. Là on va lui faire réciter sa profession de foi musulmane, on va la voiler. Elle va être prise en photo, voilée et elle va adopter un régime alimentaire propre à l’islam, qu’elle va imposer à ses enfants. 
Hugues de Phily, procureur de la République d'Argentan

Audrey quitte son mari. Elle cesse de se teindre les cheveux, cesse de faire du sport. Elle se renferme au point d’éveiller les premiers soupçons de ses collègues.

Un matin, lors d’une fouille des cellules, on retrouve les téléphones de Mohamed sur lesquels s’affiche le numéro de la surveillante. Audrey est immédiatement placée en garde à vue puis jugée en comparution immédiate au tribunal d’Argentan. Elle reconnaît tout et exprime ses regrets.

"C’est une femme abattue et dans le même temps, j’ai le sentiment et elle donne ce sentiment-là à son avocat, qu’elle est libérée d’un processus qu’elle n’arrivait plus à maîtriser" 
Hugues de Phily, procureur de la République d'Argentan

Condamnée à 6 mois de prison ferme pour remise illicite d’objets à un détenu, elle est actuellement incarcérée à la maison d’arrêt de Nantes, à l’isolement. Le détenu lui, a été transféré vers un autre établissement. Sa peine a été alourdie de deux ans.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus