• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Escroquerie aux chevaux de course : le “courtier” devant le tribunal d'Argentan

© H. Jacques
© H. Jacques

Le courtier vendait des parts de chevaux de course mais ne reversait jamais les gains aux propriétaires. Son procès débute à Argentan. Il risque cinq ans d'emprisonnement et 575 000 euros d'amende.

Par L.A.

Pour 5 000 euros en moyenne un particulier pouvait obtenir 10% d'un futur champion "sélectionné génétiquement pour ses performances". Seule une poignée de victime a fait le déplacement ce mardi au tribunal d'Argentan. Ils sont 84 à avoir acheté des parts sans jamais obtenir de gain. Leur préjudice est estimé à 550 000 euros. 

Le courtier, un homme de 61 ans risque 5 ans d'emprisonnement et 575 000 euros d'amende. Le procès démarre ce mardi et devrait durer deux jours. 

Le récit d'Hélène Jacques : 

Sur le même sujet

Stéphane Bern lance les Journées du patrimoine - septembre 2019

Les + Lus