La Ferté-Macé: un restaurant fermé un mois après un accident mortel à Magny-le-Désert

Le préfet de l'Orne a ordonné la fermeture pour 6 mois de ce kebab situé à la Ferté-Macé
Le préfet de l'Orne a ordonné la fermeture pour 6 mois de ce kebab situé à la Ferté-Macé

Le 19 février dernier, quatres jeunes décdéaient dans un accident de voiture. Les gérants d'un kebab de la Ferté-Macé étaient accusés de leur avoir servi de l'alcool.  La fermeture de l'établissement avait été évoquée en avril. Elle est effective depuis ce lundi.

Par F3Normandie

Le 19 février, vers 23 heures 30, à proximité de la plateforme logistique du groupe Intermarché de Magny-le-Désert, un camion s'apprête à tourner pour pénétrer sur le site quand une voiture, arrivant face à lui, se retrouve en travers de la route et le percute de plein fouet. Les occupants du véhicule, quatre jeunes âgés de 20 à 26, décèdent dans l'accident. 

L'enquête va montrera que le conducteur de la voiture était alcoolisé: 2,29 g. En avril dernier, la fermeture administrative d'un kebab situé à La Ferté-Macé est évoquée. L'établissement aurait servi de l'alcool aux quatres jeunes décédés à Magny-le-Désert. Mais l'enquête administrative étant alors toujours en cours, la décision n'est pas prise.

C'est finalement ce lundi 25 juillet que le restaurant Turquaz se retrouve fermé par arrêté préfectoral pour une durée d'un mois. "Le préfet de l’Orne rappelle que la détention d’une licence de débits de boissons ou d’une licence restaurant comporte des responsabilités très précises et appelle les exploitants concernés à la vigilance dans l’exercice de leur métier", indique le communiqué de la préfecture.

Le kebab disposait d'une licence lui permettant de servir de l'alcool à condition qu'il accompagne un repas. Si les quatre jeunes ont bien commandé à manger, leur commande a été jugée insuffisante (une barquette de frites) pour être considérée comme un véritable repas. Selon la préfecture, un employé du kebab a demandé au conducteur de passer le volant à un de ses amis mais celui-ci a refusé. Or, indique la préfecture, un restaurateur est tenu d'empêcher un client alcoolisé de prendre la route.

Cette fermeture administrative intervient aussi dans un contexte difficile sur les routes du département: depuis le début de l'année, 21 personnes ont perdu la vie dans l'Orne.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus