La pièce sur la radicalisation, "Djihad", présentée à Lonrai (61)

Publié le Mis à jour le
Écrit par L.A

Elle a fait un véritable triomphe en Belgique : la pièce Djihad d'Ismaïl Saïdi était jouée ce mardi à Lonrai, dans l'Orne. Elle nous plonge dans l'histoire de trois jeunes radicalisés qui décident de partir en Syrie. Particularité : la pièce est drôle, émouvante et réaliste.

La pièce "Djihad" présentée aux scolaires à Lonrai, dans l'Orne

"Djihad" sera jouée dans une soixantaine d'établissement scolaires français. La représentation est poursuivie d'un débat.

Reportage France 3 Normandie (N.Corbard et D.Migneau) :



Trois jeunes embrigadés : espoirs et désillusions

C'est l'histoire de trois Bruxellois embrigadés qui décident de partir se battre en Syrie. Ils n'ont pas lu le Coran. Ils onttous une raison différente de partir. Le spectateur suit leur périple et leurs désillusions. Entre rires et larmes, cette pièce plonge le spectateur dans le quotidien de ces jeunes, fait de questionnement et d'isolement communautaire. La pièce se moque de tous les clichés concernant la religion et met à nu les angoisses de chacun.



Une pièce pour comprendre et expliquer

L'auteur et réalisateur belge Ismaïl Saïdi est musulman pratiquant. Il prie cinq fois par jour, observe le ramadan. Dans le prologue du livre Djihad, la pièce, il explique pourquoi il s'est jeté dans l'écriture de Djihad, sa troisième pièce de théâtre : en 2014, il voit Marine Le Pen à la télévision qui, en réponse à une question sur les jeunes qui partent en Syrie dit "que ces gens partent en Syrie m’est bien égal, tant qu’ ils ne reviennent pas". Un déclic s'est alors opéré : lui, il se soucie de ces jeunes. Et il prend alors la plume pour écrire sa troisième pièce de théâtre. Il analyse, décortique et présente ces jeunes auxquels le spectateur peut s'attacher, qu'il peut comprendre. Ces Pieds Nickelés font rire les spectateurs, mais pas seulement. 

 

 





Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité