A l'Aigle, le charcutier met en fuite les cambrioleurs

© DR
© DR

Dans la nuit de mardi 4 août au mercredi 5 août, une charcuterie artisanale à l'Aigle a été victime d'un cambriolage. Les cinq malfaiteurs ont été pourchassés par le patron dont le commerce a déjà été pris pour cible à plusieurs reprises. 

Par Nicolas Corbard

3 heures du matin, l’alarme retentit au domicile de Jérôme Doudard le patron de la charcuterie artisanale « La halle ô délices » à l’Aigle dans l’Orne.

Sur les écrans de surveillance, il repère cinq individus cagoulés et gantés. Quatre d’entre eux sont en train de s’emparer du coffre après avoir mis une belle pagaille dans le bureau. Le cinquième attend ses complices dans la voiture.

Le charcutier prévient aussitôt les gendarmes et se rend sur place. « Je les ai d’abord surveillés de loin, mais quand j’ai vu qu’ils s’apprêtaient à partir, j’ai décidé d’intervenir. J’ai foncé avec ma voiture dans leur véhicule. J’ai percuté l’avant pour les empêcher de s’échapper ».

J’ai foncé avec ma voiture dans leur véhicule





Deux malfaiteurs interpellés

Il faut dire que pour le patron de cette entreprise artisanale et familiale qu’il a reprise il y a 8 ans et qui compte près de 30 salariés, c’est le cambriolage de trop.

« C’est déjà difficile de tenir un commerce, même quand on est passionné par son métier… Mais là c’était le quatrième cambriolage, le dernier a eu lieu il y a trois mois, mon assurance ne suit plus, il fallait que j’agisse », indique Jérôme Doudard.

Les voleurs parviennent à prendre la fuite, mais le charcutier les prend en chasse. La Volkswagen volée finit sa course sur le rond-point en direction de Crulai.

Les gendarmes de Mortagne-au-Perche arrivés sur les lieux mettent en place un important dispositif. « Ils sont intervenus très vite, malgré leur manque de moyen dans la région », précise Jérôme Doudard.

A 5h30, deux cambrioleurs sont interpellés. Les trois autres parviennent à s’enfuir, probablement en volant un autre véhicule. Les autorités sont toujours à leur recherche.

Le parc d'attraction des malfaiteurs


Pour le charcutier, son intervention a permis d’empêcher un quatrième vol. "Les cambriolages sont devenus fréquents dans la zone industrielle de l’Aigle car la commune a décidé de supprimer l’éclairage de nuit pour faire des économies. Je comprends bien les raisons, mais maintenant c’est devenu le parc d’attraction des malfaiteurs qui viennent des grandes villes voisines : il fait nuit partout".

Jérôme Doudard est loin d’être le seul touché par ce fléau. D’autres commerçants de la zone ont eux aussi subi des effractions ou des vols de gasoil.

« La prochaine fois qu’un cambriolage se produira, on a décidé d’intervenir à plusieurs chefs d’entreprise pour faire barrage aux malfaiteurs le temps que la gendarmerie arrive.»

Sur le même sujet

Des haies utiles à la faune et aux chasseurs

Près de chez vous

Les + Lus