• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

L'Aigle: des lycéens sont privés de prof dans leur matière principale...depuis la rentrée

Depuis deux mois, les élèves du lycée Napoléon de l'Aigle n'ont plus de professeur de technologie, la matière fondamentale en classe de 1ère STI2D
Depuis deux mois, les élèves du lycée Napoléon de l'Aigle n'ont plus de professeur de technologie, la matière fondamentale en classe de 1ère STI2D

Depuis deux mois, élèves de première STI2D du lycée Napoléon de l'Aigle n'ont plus de professeur de technologie. L'établissement peine à trouver un remplaçant. Le profil recherché se fait rare.

Par CM et DM

Voilà déjà dix semaines qu'ils ont fait leur rentrée. Et pourtant, ces élèves de première STI2D (sciences et technologies de l'industrie et du développement durable), ont accumulé un retard conséquent dans leur matière principale, la technologie. "Le professeur est venu trois jours et après s'est retrouvé en arrêt maladie. Dans ces cas là, ça dure trois semaines avant qu'on nomme un remplaçant. Et après, me semble-t-il, il a démissionné. Depuis, il n'y a personne", raconte Laurent Hoorelbeke, parent d'élève.

Les parents ne sont pas les seuls à regretter cette situation. Si le bac est encore loin pour ces lycéens, les notes de première sont djà pris en compte par la plateforme Parcoursup et sont donc déterminantes pour leur future orientation. "Se dire qu'on rate des connaissances, de chances, ça nous fait peur", explique Victor Tintignac, élève en 1ère STI2D.
 

Des professeurs peu payés

Selon la direction de l'établissement, il y aurait pénurie pour ce type de professeur. Ces enseignants, niveau ingénieurs, seraient peu payés au sein de l'éducation nationale et préféreraient se tourner vers le monde du privé.  Sollicité par les parents d'élèves, le rectorat n'a pour l'instant donné aucune explication
 
L'Aigle: des lycéens sont privés de prof dans leur matière principale...depuis la rentrée

Reportage de Damien Migniau et Nicolas Corbard
Intervenants:
- Laurent Hoorelbeke, parent d'élève
- Victor Tintignac, élève en 1ère STI2D
- Bilal Souffih, élève en 1ère STI2D
- Jean Sellier, président de la Communauté de Communes

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus