• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Avoir une poule dans son jardin ou sur sa terrasse, est-ce vraiment une bonne idée ?

Illustration, poule de la race Gauloise Doree, emblème de la France / © LP PHOTOPQR/LA PROVENCE
Illustration, poule de la race Gauloise Doree, emblème de la France / © LP PHOTOPQR/LA PROVENCE

Les jardineries fleurissent de poulaillers et d'accessoires pour permettre à tout un chacun de bénéficier d'oeufs frais sur leur lopin de terre (ou de terrasse). Mais avoir une poule chez soi, est-ce vraiment une bonne idée ? Quels sont les avantages et les inconvenients ?

Par L.A.

Avoir un poulailler dans son jardin, l'idée en tente plus d'un...

C'est une sorte de retour à la nature : entre la tentation d'auto-suffisance (partielle) et la défiance face à l'élevage intensif. Savoir ce que mangent les poules qui aident à l'omelette, ça rassure... Mais est-ce que tout le monde peut vraiment avoir un poulailler ?

Sur le papier, oui. Une installation d'un poulailler classique, "mobile", en bois, ne demande aucune déclaration préalable. Par ailleurs, détenir une ou plusieurs poules n’est pas soumis à réglementation (jusqu'à 50 gallinacées).

Il est toutefois préférable de se renseigner auprès de sa mairie pour vérifier qu'aucun arrêté municipal n'a été publié sur le sujet. 

Ce qui peut poser problème à vos voisins, c'est le bruit. Votre basse-cour doit respecter les règles de voisinage prévues par l’article R 1334-31 du code de la santé publique. Vous devez veiller à ce que vos animaux ne portent pas atteinte à la tranquillité ou à la santé de vos voisins.

Une seule règle : si vous avez plus de 10 poules, vous devrez les installer à plus de 25 mètres de l'habitation la plus proche.
 

Une poule sur le balcon : c'est non 

En théorie, rien n'est interdit en application des articles L 214-1 et suivants du Code rural, "tout particulier a le droit de détenir des animaux", y compris des volailles et même s'il réside en milieu urbain.

Mais pour vivre correctement, une poule a besoin de 20 m2 pour marcher et gratter la terre (pas la terrasse). Pour se sentir bien, les poules doivent vivre au minimum à deux et chacune ayant besoin de ses 20 m2, la taille de la terrasse devient conséquente (40m2). Autant acheter des oeufs bio de poules de plein air. 
 

Avoir une poule, quels avantages ?

Elle pond des oeufs (si, si...) : un oeuf par jour en pleine période de ponte (mars/octobre) et environ 200 oeufs par an pendant 3 ans. Après la production décroît.

La poule est un animal de compagnie qui éliminera les escargots et les limaces de votre potager, une fois qu'elle aura terminé toutes les salades ;-) ...

Elle se chargera de diminuer les déchets verts de vos poubelles en en picorant 128 grammes par jour (épluchures, pain...) et par poule. Il est préférable de lui donner aussi du blé, une petite poignée par jour. 

Une poule peut boire un demi-litre d'eau chaque jour : d'où la nécessité de lui laisser un abreuvoir d'eau propre en quantité.


Avoir une poule, les inconvénients ?

Si vous aimez le calme absolu, celui-ci risque d'être rompu régulièrement par quelques gloussements, proportionnels au nombre de poules. Mais rien de rédhibitoire a priori.

Chaque matin, il faut ouvrir le poulailler et rentrer les poules à la tombée de la nuit pour les mettre à l'abri d'éventuels prédateurs. En hiver, il faut donc pouvoir les rentrer à 18 heures ou avant. Quand vous vous absentez, vous devez trouver une bonne âme pour vous remplacer. 

Pour se débarasser de ses parasites, la poule creuse un trou où elle se frotte. Et si vous le rebouchez, elle recommence alors autant le laisser. Plus vous avez de poules et moins vous aurez de verdure dans votre jardin.

Les poules n'aiment pas les températures élevées ni trop basses : en fait elles n'aiment pas les variations de température. Il faut leur construire un abri pour se protéger de la pluie. 
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

30créateurs du XXéme siècle

Les + Lus