Unique en Normandie : la crèche percheronne est entièrement faite à la main

crèche percheronne dans l'église d'Appenai sous Bellême / © N. Corbard/France Télévisions
crèche percheronne dans l'église d'Appenai sous Bellême / © N. Corbard/France Télévisions

Dans l’Eglise d’Appenai-sous-Bellême dans l'Orne, une crèche unique en Normandie met en lumière des scènes de la vie du Perche au milieu du XIXe siècle. Elle s’enrichit chaque année avec de nouveaux personnages faits main par des bénévoles.

 

Par N.Corbard/A.Pinault

Des sœurs de la charité de l'hôpital de Bellême, une marchande de cochelins, ce gâteau typique de Noël, une dame qui tient le pain béni que l’on gardait toute l’année pour porter chance : pas de doute, nous sommes dans le Perche des années 1850.
 
scène typique du Perche des années 1850 / © N.Corbard/France Télévisions
scène typique du Perche des années 1850 / © N.Corbard/France Télévisions

Depuis cinq ans, l’association « Appenai patrimoine » fait revivre les traditions du 19e siècle au sein de l’église du village.
C’est Julien Dupré, historien local, qui fabrique les personnages en argile et en pâte polymère. Ils sont ensuite peints à la main puis assemblés avec du fil de fer. Pour la conception des costumes, il s’inspire d’illustrations historiques. Chaque scène est ainsi très réaliste.

On peut ainsi voir les enfants qui vont demander aguilan ( les étrennes) le 1er janvier. Ou encore, la tuerie du cochon par le boucher : dans le Perche à cette époque le repas de Noël était composé de grillades de cochon ou de boudins davantage que de dinde.
 
Julien Dupré fabrique à la main chaque personnage de la crèche / © N.Corbard/France Télévisions
Julien Dupré fabrique à la main chaque personnage de la crèche / © N.Corbard/France Télévisions

Une crèche percheronne animée 

Au total, 50 figurines peuplent ce décor typiquement percheron. Sur les maisons, 4000 tuiles en carton ont été découpées et collées à la main par les bénévoles.
Et pour faire encore plus vrai que vrai, certaines saynètes sont animées. Gilles récupère des moteurs de barbecue, de lave-linge et réutilise les mécanos de son enfance pour faire vivre les personnages. De son côté, Huguette, sa femme, peint les panneaux avec les paysages tout autour du village.
 
Huguette peint les paysages autour de la crèche / © N.Corbard/France Télévisions
Huguette peint les paysages autour de la crèche / © N.Corbard/France Télévisions

Une crèche enrichie chaque année

De nouveaux personnages et de nouvelles saynètes enrichissent chaque année ce décor. Au milieu de l’habitat typique percheron évoluent le gendarme, la femme au lavoir, la filetière qui fabrique des filets devant chez elle, les habitants qui trainent la grosse bûche (en bois celle-là), que l’on mettait à brûler à Noël dans la cheminée et qui durait plusieurs jours.
 
La bûche de Noël alimentait la cheminée pendant plusieurs jours / © N.Corbard/France Télévisions
La bûche de Noël alimentait la cheminée pendant plusieurs jours / © N.Corbard/France Télévisions

Cette année, la messe de la veillée de Noël aura lieu à l’église d’Appenai-sous-Bellême. Mais si vous voulez admirer cette crèche percheronne avant Noël, sachez qu’elle sera visible dans l’Eglise du 7 décembre au 5 janvier, les samedis et dimanches de 15h à 18h.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus