Décès d'animaux et poules qui ne pondent plus

Pour Sylvie et Hubert, c'est devenu un rituel infernal : chaque jour ils relèvent la présence de courant électrique dans le sol de leur ferme à l'aide d'un oscillateur. Hubert a tenté de sécuriser au maximum les lieux, en isolant son installation. Car l'année dernière, sur 8 naissances 7 veaux sont morts subitement.
Leur cauchemar a commencé avec l'élevage de poules. Leurs 1600 galinacées ont cessé de pondre du jour au lendemain, passant de 1300 œufs à seulement une quinzaine par jour.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.


Les filles de Sylvie et Hubert ont elles aussi rencontré des problèmes inexpliqués comme la perte de tous les ongles des mains.
Des experts sont venus sur le terrain. Les hypothèses se multiplient : problème d'antennes relais, courant tellurique, mais toujours sans réponse. 

Ce contenu n'est pas compatible AMP.


Ils lancent un appel à l'aide et recherchent des témoignages

La confédération paysanne affirme que ce cas ne serait pas isolé et pointe du doigt la frilosité des élus et des pouvoirs publics.
L'élevage de volaille a été placé en liquidation judiciaire. La saisie de la ferme par la banque vient d'être évitée de justesse grâce à l'aide financière d'amis. Au total, le couple a subi un préjudice de plus de 300 000 euros.

Sylvie et Hubert lancent un appel à l'aide et aux dons sur les réseaux sociaux. Une pétition a déjà recueilli plus de 600 signatures,
Ils demandent aux personnes qui ont rencontré des problèmes similaires de prendre contact avec eux.