Le Havre : de la prison ferme pour le dealer du quartier Danton

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet

La Brigade des Stups du Havre  a mis fin au petit commerce d'un habitant  de la rue Lesueur

Les clients n'avaient qu'à sonner

C'est en centre ville du Havre, non loin de l'université,  (entre le Cours de la République et l'avenue René Coty) que des consommateurs de produits stupéfiants avaient l'habitude de venir s'approvisionner. Il suffisait de sonner, puis d'entrer dans un appartement. Une adresse qui a rapidement fait le tour de la ville et, logiquement, le "bon plan" a vite été connu des hommes de la brigade des stupéfiants de la Sûreté Urbaine.

Des policiers qui vont passer à l'action en surveillant les allées et venues. Et mercredi dernier (25 février), c'est un client, venu acheter une barrette de cannabis, qui a été arrêté en milieu d'après midi, à sa sortie de cet immeuble de la rue Lesueur.


Cocaïne, héroïne et jardinage

Le logement est alors  investi par les enquêteurs (assistés d'une équipe de la Brigade Anti Criminalité) qui interpellent l'occupant, un havrais de 33 ans. Une perquisition permet de trouver plusieurs  produits stupéfiants : 6 grammes de cocaïne, 55 grammes d'héroïne et une vingtaine de grammes de résine de cannabis.
Mais aussi deux téléphones portables, une feuille de comptes, une centaine d'euros en espèces et du matériel de jardinage spécialisé dans la culture de cannabis…


Dealer mais pas consommateur

Arrêté puis placé en garde en vue, le suspect va d'abord nier être un vendeur de drogue et expliquer ne détenir des produits stupéfiants uniquement pour sa consommation personnelle. Il faudra une prolongation de sa garde à vue, des tests salivaires et un dépistage négatif pour qu'il avoue ne pas être consommateur mais juste "dépanner" de temps en temps des amis.


Jugé en comparution immédiate

Pas dupes, les policiers spécialisés vont "faire parler" les téléphones portables du dealer présumé et apporter la preuve (avec l'historique des communications) qu'il existait bien des clients réguliers et des transactions très fréquentes. Présenté à la Justice, l'homme a été déféré vendredi dernier.
Jugé en comparution immédiate au tribunal du Havre, il a été condamné à 24 mois d'emprisonnement dont 12 fermes, avec mandat de dépôt à l'audience.