• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Reffuveille : des tombes déplacées contre l'avis des familles pour faire un parking

Depuis trois ans, la municipalité souhaite réaménager la place de l'église. Mais les travaux nécessitent de déplacer des tombes; Contre l'avis des familleS;
Depuis trois ans, la municipalité souhaite réaménager la place de l'église. Mais les travaux nécessitent de déplacer des tombes; Contre l'avis des familleS;

Depuis quelques années, la municipalité de Reffuveille souhaite réaménager les abords de l'église du village. Mais les travaux nécessitent de déplacer des tombes situées aux abords du bâtiment religieux. La situation est vécue par les familles des défunts comme un déchirement.

Par CM et ND

Ce mardi matin, les gendarmes ont fait le déplacement. Car l'ambiance est électrique à Reffuveille, une commune de 510 habitants du sud-Manche. Et la venue des engins d'une entreprise de pompes funèbres, mandatée par le maire pour déplacer les tombes jouxtant l'église, ravive les tensions.

Pour les familles des défunts, pas question de troubler leur repos éternel. "Ça fait presque 100 ans que ma grand-mère est ici, elle ne gêne personne !", s'indigne Marie-Claire, la gorge nouée par l'émotion,"je souhaite qu'elle reste ici, je ne vois pas pourquoi elle serait obligée de quitter le cimetière sous pretexte que Monsieur le maire veut faire un parking qui est déjà réalisé."
 
Reffuveille : des tombes déplacées contre l'avis des familles pour faire un parking
Reportage de Nicolas Dalaudier et Joël Hamard

Voilà déjà quelques années que le dossier envenime la vie de la commune. En 2016, la municipalité a décidé de réaménager les abords de l'église afin de réaliser de réaliser des places de stationnement et un accès à la salle des fêtes pour les personnes à mobilité réduite. Une douzaine de sépultures ont ainsi déjà été déplacées. Il en reste encore deux aux abords du bâtiment religieux.
 


"Tout l'histoire de la commune était là !"

Dans cette affaire, la municipalité est dans son droit. Officiellement, le lieu n'est plus un cimetière depuis 1924. Il est donc légalement possible de déplacer les sépultures. Mais outre la vive émotion provoquée parmi les familles des disparus, ces travaux suscitent également l'opposition des défenseurs du patrimoine. "Il y avait des conseillers généraux, il y avait des curés, il y avait des maires, il y avait des membres de la famille de Hervé De Frémond, qui étaient procureurs de la République, toute l'histoire de la commune était là", proteste Jean-Yves Chabourel, le président de l’association de sauvegarde et de valorisation du patrimoine reffuveillais.
 
Les défenseurs de l'ancien cimetière ne désarment pas. Ils ont déposé ce mardi 14 mai un référé au tribunal administratif de Caen pour bloquer l'action du maire. La justice livrera l'épilogue de cette douloureuse affaire dans quelques mois.
 

Sur le même sujet

Météo du vendredi 12 juillet

Les + Lus