Réfugié irakien arrêté à Lisieux : son avocat affirme que son client combattait l'Etat islamique

L'avocat du réfugié irakien arrêté à Lisieux dénonce une "injustice"
L'avocat du réfugié irakien arrêté à Lisieux dénonce une "injustice"

L'avocat dénonce une "injustice" et décrit son client , suspecté d'avoir participé à des massacres commis par le groupe Etat islamique, comme au contraire un adversaire de l'EI et même comme un "membre très important des services de sécurité nationale" de Tikrit entre 2007 et 2014.

Par AFP/L.A.

L'avocat du réfugié irakien arrêté à Lisieux pour des soupçons de participation à des massacres commis par le groupe Etat islamique (EI) a dénoncé dimanche une "injustice". Il affirme que son client s'était au contraire engagé dans la lutte contre les jihadistes.

"Mon client a toujours nié les chefs d'accusation qu'on lui reproche. (...) Il a été très actif dans la lutte contre l'Etat islamique", a affirmé l'avocat Mohamed El Monsaf Hamdi devant la presse, quelques jours après la révélation de cette arrestation survenue en mars.
L'avocat a donné le nom de cet homme né le 15 avril 1984 à Samarra en Irak - Ahmed Hamdane Mahmoud Ayach El Aswadi -, le décrivant comme un "membre très important des services de sécurité nationale" de Tikrit, au nord de Bagdad, entre 2007 et 2014.

"Il n'a jamais été membre ni d'Al-Qaïda ni de Daech"  et encore moins administrateur de la région de Samarra pour le compte" du groupe EI, a-t-il soutenu. L'avocat a au contraire fait valoir son "rôle déterminant" dans "l'arrestation en 2012 et 2013 de deux principaux cadres" de l'EI de la province de Salah Eddine dont Tikrit est la capitale.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

300 retraités dans les rues du Havre

Les + Lus