Le retour aux 90 km/h dans les départements normands : l'Orne embraye

90 ou 80 km/h ?
90 ou 80 km/h ?

Maintien de la limitation à 80 km/h ou retour à 90 km/h? L'Orne vient de se lancer. Les présidents des conseils départementaux peuvent être décisionnaires sur ce dossier avec des appréciations à géométrie variable. 

Par Stéphanie Potay

Les panneaux de limitation à 90 kilomètres heures referont-ils leur apparition sur nos départementales ? Depuis que le Premier ministre Edouard Philippe,  lui-même, a déclaré qu'il réfléchissait à cette option et entendait laisser la décision finale aux mains des conseils départementaux, le débat est de nouveau d'actualité et l'Orne se distigue.

L'Orne veut remonter la vitesse sur ses routes 

L'Orne devance la loi qui n'est pas encore votée. Ce vendredi 27 septembre 2019, le Conseil Départemental de l'Orne a voté le retour aux 90 km/h sur une bonne partie du département :2382 kilomètres sur  un total 5000 kilomètres de routes, essentiellement celles de première et deuxième catégories . Il en coûterait trop cher, pour mettre aux normes les autres routes.

Une fois la loi adoptée, le passage aux 80 km/h sur les routes de l'Orne se fera au cas par cas, en tenant compte des préconisations de la sécurité routière. La situation sera un peu particulière puisque les routes nationales, elles, resteront limitées à 80km/h. 
Le coût de ce retour au 80 km/h est estimé à 300 000 euros. Ce surplus dans le budget du département sera soumis au vote ultérieurement. 


Manche et Eure : des doutes sur le retour aux 90 km/h

Le président du Conseil départemental de la Manche, Marc Lefèvre, se veut prudent sur le dossier.  Entre attente du feu vert de l'Etat et recommandations de la sécurité routière,  ce n'est pas à l'ordre du jour pour l'heure.  

"Tant que l'Assemblée Nationale et le Sénat ne se sont pas mis d'accord sur les dispositions législatives qui permettraient aux départements de prendre la main sur le sujet, tout ce que vous entendez aujourd'hui c'est de la com'. Nous ne pouvons rien faire aujourd'hui" déclare Marc Lefèvre, cité par la Manche Libre.

" Les critères à remplir  pour remettre des routes à 90 km/h ne correspondent pas au département de la Manche. Il faut une séparation centrale au milieu, des bandes d'arrêt d'urgence, pas de véhicules lents, pas de carrefours sur 10 kilomètres et j'en passe. Trouvez-moi une route comme ça dans la Manche !" ajoutait le président du Conseil départemental de la Manche.

Les très mauvais chiffres de l'accidentologie dans la Manche ces derniers mois n'aident pas non plus à envisager un assouplissement...
 
 

La Seine-Maritime dans l'attente


En Seine-Maritime, les élus préfèrent attendre pour se donner le temps d’évaluer encore les effets de la nouvelle limitation de vitesse avant de décider d’y renoncer.

Il  faudra aussi attendre le vote de la Loi d’orientation des mobilités (Lom) pour que cela devienne effectif. Une loi qui devrait être votée d’ici décembre.

L'actuel président Pascal Martin, qui sera remplacé prochainement, notait  récemment que « le nombre de morts sur les routes départementales de Seine-Maritime est en diminution de 64 % entre juin 2018 et juin 2019, soit 9 vies épargnées en une année ». En 2018 également, le nombre de morts avait été inférieur à 2017 sur l’ensemble du réseau routier, avec 46 tués contre 51.

Le Calvados favorable au retour au 90 km/h


En mai, le président du Conseil départemental du Calvados se réjouissait que la limitation de la vitesse sur les routes départementales puisse repasser à 90 km/h. Jean-Léonce Dupont n’a jamais caché sa désapprobation vis-à-vis du passage de la limitation de la vitesse de 90 à 80 km/h 

Il déclarait à nos confrères de 76actu  : "Bien sûr, nous allons saisir cette opportunité et, en ce sens, j’ai demandé à mes services d’étudier la possibilité d’appliquer cette mesure sur notre réseau départemental. Les décisions seront prises prochainement, mais il va de soi que le passage à 90 km/h ne pourra pas être étendu à la totalité des 5 600 kilomètres de routes départementales que gère le Département dans le Calvados."





 

A lire aussi

Sur le même sujet

Chevron, la sécurité dans une usine Seveso de la zone industrielle du Havre

Les + Lus