Sécheresse : 90 départements en état d'alerte dont les cinq normands

Publié le Mis à jour le
Écrit par Céline Brégand avec Amandine Pointel et AFP

Alors que nous ne sommes pas encore à la moitié de l'été, les cinq départements normands font partie des 90 départements de France métropolitaine placés en état d'alerte sécheresse depuis le 25 juillet. Ils sont ainsi concernés par au moins un arrêté préfectoral limitant certains usages de l'eau.

Les conséquences directes du dérèglement climatique continuent de se faire sentir en France. Après la canicule et les incendies, le pays fait désormais face à une sécheresse d'ampleur depuis plusieurs semaines. L'Eure, le Calvados, la Seine-Maritime, la Manche et l'Orne font partie des 90 départements - sur les 96 que compte la France métropolitaine - à être en état d'alerte sécheresse, a indiqué le ministère de la Transition écologique lundi 25 juillet.

Et qui dit sécheresse, dit augmentation du risque d'incendies. Dans l'Eure, depuis le 1er juillet, "150 feux ont été identifiés et plus de 400 hectares ont brûlé", a indiqué le colonel Emmanuel Ducouret, directeur départemental du service départemental d'incendie et de secours (Sdis) de l'Eure, lors d'une conférence de presse qui s'est tenue mardi matin à Écardenville-la-Campagne.

Les risques pour le mois d'août "restent moins importants qu'ils ne l'ont été sur les quinze premiers jours de juillet" a-t-il précisé tout en prévenant que "si la chaleur se maintient, le risque sera à nouveau élevé". Le sapeur-pompier rappelle cependant que "l'incendie est émis à 80% par l'Homme" et qu'il faut donc surtout faire preuve "d'un peu de civilité" afin de prévenir les feux.

Météo-France a indiqué mardi, qu'en raison d'un fort déficit en précipitations, "le mois de juillet 2022 sera très probablement le mois de juillet le plus sec jamais enregistré depuis 1958". "En moyenne sur la France, il est tombé huit millimètres de précipitations du 1er au 25 juillet", soit "un déficit énorme de précipitations", a précisé pour sa part Christian Veil, climatologue chez Météo-France. Jusqu'à présent, juillet 2020 est le mois de juillet le plus sec jamais enregistré, avec 16 millimètres de pluie cumulées.

Des restrictions d'eau plus ou moins strictes selon les territoires

Sur Propluvia, le site gouvernemental dédié aux arrêtés de restriction d’eau, les mesures de suspension ou de limitation prises par les préfets sont disponibles et consultables sur une carte interactive.

En Normandie, mercredi 27 juillet, tous les cas de restrictions spécifiques aux eaux superficielles sont activés. La région de Vire, dans le Calvados, ainsi que les bassins "Mayenne amont", "Egrenne, Varenne" et "Sarthe Amont" dans l'Orne sont placés en état de "crise", le plus haut niveau de restriction. Il faut donc arrêter les prélèvements non prioritaires, y compris les prélèvements à des fins agricoles. Seuls les prélèvements permettant d'assurer l'exercice des usages prioritaires (santé, sécurité civile, eau potable, salubrité) sont autorisés.

Dans le Calvados toujours, dans une petite partie de la Manche et de l'Orne, et au nord-est de la Seine-Maritime, certains territoires sont placés en "alerte renforcée". Ce niveau d'alerte implique de réduire les prélèvements à des fins agricoles supérieure ou égale à 50% (ou interdiction supérieure ou égale à 3,5 jours par semaine), et de limiter plus fortement l'arrosage des jardins, espaces verts, golfs, lavage des voitures. Cela peut aller jusqu'à l'interdiction de certains prélèvements.

Le nord et le sud de la Manche, la région de Caen dans le Calvados, une grande partie de l'Orne et le centre de l'Eure sont, quant à eux, placés en "alerte" sécheresse. C'est-à-dire que l'arrêté impose la réduction des prélèvements à des fins agricoles inférieure à 50% (ou interdiction jusqu'à 3 jours par semaine), des mesures d'interdiction de manœuvre de vanne et d'activité nautique sont prises, ainsi que l'interdiction d'arroser les jardins, les espaces verts et les golfs à certaines heures, et de laver sa voiture.

La presque totalité du reste de la Normandie (exceptée une large partie de la Seine-Maritime) est en "vigilance" sécheresse. Les particuliers et les professionnels sont ainsi incités à faire des économies d'eau.

Les départements les plus concernés par les restrictions sont situés dans les Pays-de-la-Loire, le nord de la Nouvelle-Aquitaine, l'Occitanie, le Var, l'Isère et la Drôme. Mercredi matin, seuls l’Aisne, l’Ariège, les Hauts-de-Seine, Paris et la Seine-Saint-Denis n'étaient concernés ni par un arrêté préfectoral, ni par un état de vigilance.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité