• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

10ème samedi de mobilisation des gilets jaunes en Seine-Maritime - Le direct

Le cortège de gilets jaunes et gilets rouges au Havre, ce samedi 19 janvier / © France 3 Normandie
Le cortège de gilets jaunes et gilets rouges au Havre, ce samedi 19 janvier / © France 3 Normandie

Au Havre, comme à Rouen, les cortèges de gilets jaunes se sont rassemblés à partir de 10h ce samedi 19 janvier. Parmi eux, des militants de la CGT manifestent également.

Par VA avec l'AFP

10 h ce matin
Au Havre comme à Rouen, les manifestants se sont donnés rendez-vous pour ce 10ème samedi de mobilisation dès 10h. A Rouen, ils seraient 2500 selon nos confrères de France Bleu Normandie,  à s'être retrouvés sur le parvis de la cathédrale avant de prendre la direction de la gare.
A proximité de la gare, dans le haut de la rue jeanne d'Arc, les forces de police ont bloqué l'accès, les manifestants ont brièvement monté des barricades.
Un nouveau rendez-vous est fixé cet après-midi.
 
En début d'après-midi, les manifestants ont essuyé quelques tirs de gaz lacrymogènes rue Jeanne d'Arc et aux abords du palais de justice de Rouen. Il y a eu plusieurs interpellations effectuées par la BAC brigade anti-criminalité rue Jeanne d'Arc et 3 rue des Carmes.

Une vingtaine d'interpellations ont eu lieu dans la journée à Rouen.

A Dieppe, selon la Préfecture, 175 manifestants se sont retrouvés autour de l'hôtel de ville ce matin dans le calme. Une délégation a été reçu par le maire de la ville, Nicolas Langlois.

 
Au Havre, les gilets jaunes ont défilé ce matin aux côtés des gilets rouges de la CGT. ils étaient entre 600 et 800 à défiler dans le calme. 

VIDEO / LE REPORTAGE DE FRANCE 3 BAIE DE SEINE (Damien Lefauconnier et Danilo Commodi)
Avec les interviews de
Marie-Line - Gilet jaune
Claude Godinou - Gilet jaune
Sandrine Gérard - Secrétaire générale CGT Le Havre
Aline - Gilet jaune - représentante CGT

A partir de 14h00, un nouveau cortège, spontané celui-ci, a défilé dans les rues du centre-ville au Havre. 

Nous n'aurons pas d'images de la manifestation de Rouen, la rédaction a choisi de poser les caméras ce samedi 19 janvier, suite aux agressions de nos collègues lors des manifestations précédentes.

Comme vous le savez nos confrères de LCI samedi dernier ont été violemment agressés lors de la manifestation des gilets jaunes à Rouen.  Les équipes de France 3 Normandie sont aussi la cible de menaces, d’intimidations physiques et verbales de la part de certains gilets jaunes au sein du cortège rouennais. Des agressions, des menaces inacceptables, en France, où la liberté de la presse est une liberté fondamentale inscrite dans la Constitution et la déclaration universelle des droits de l’Homme.  La rédaction a donc décidé ce jour de poser la caméra, de ne pas faire de reportage au sein du cortège à Rouen.


De plus, nous nous associons à la pétition mise en ligne par la profession pour la défense de la liberté d’informer.
 


Les organisations et associations de journalistes ont lancé vendredi une pétition pour appeler les citoyens à mettre un terme aux violences contre la presse et défendre la liberté d'informer, à la veille de l'acte 10 des "gilets jaunes".

"La montée des violences contre les reporters est extrêmement grave et préoccupante, comme le sont évidemment toutes les violences arbitraires, quels qu'en soient les auteurs. Qu'on soit manifestant ou qu'on soit policier, on ne peut pas prétendre défendre la liberté et attaquer le journalisme", souligne le texte de cette pétition, hébergée sur le site de l'ONG Reporters sans frontières.

 "En France, le droit d'informer est un droit fondamental, au même titre que le droit de manifester. Nous lançons un appel pour une mobilisation citoyenne afin de mettre fin aux violences commises contre les journalistes. Les citoyens ont le droit de manifester, les journalistes celui d'informer, au service de tous", conclut cette pétition. 


 

Sur le même sujet

Johnny Clegg en concert pour les 10 ans du Mémorial de Caen

Les + Lus