Dieppe : rassemblement de 1000 Alpine dont une F1, pour rendre hommage à Jean Rédélé, le créateur de la marque des célèbres voitures de sport

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet

Des collectionneurs et fans de la marque Alpine se retrouvent à Dieppe (Seine-Maritime) le samedi 28 et le dimanche 29 mai 2022 pour le plus grand rassemblement jamais organisé : "1000 Alpine pour les 100 ans de Jean Rédélé".

Venues de toute l'Europe, les premières voitures sont arrivées le vendredi 27 mai 2022, pendant le week-end de l'Ascension, pour prendre place sur les pelouses de la plage de Dieppe, en prélude à deux jours d'une exceptionnelle fête rassemblant mille Alpine!

Toutes les générations sont présentes pour ce rassemblement hors-norme.

Hommage à Jean Rédélé

La manifestation hors du commun prévue à Dieppe, avec la présence de la Formule 1 d'Esteban Ocon en démonstration (lire le programme plus bas) est un hommage au fondateur de la marque, Jean Rédélé, qui le 17 mai 2022 aurait eu 100 ans. 

Pour commémorer cet anniversaire, trois clubs d'Alpine se sont unis (l’Association des Anciens d’Alpine (AAA), le Club Alpine Dieppe (CAD) et le Club Alpine Usine de Dieppe (CAUD), pour organiser deux jours de fête mettant à l'honneur les voitures de sport fabriquées à Dieppe depuis 1955, date de la création de la marque par le Dieppois Jean Rédélé.

L'occasion de rappeler que Dieppe fut, dès le début du XXe siècle, le berceau des grandes compétitions automobiles mondiales avec les Grands Prix de l'ACF, puis avec les courses des années 30 sur le circuit allant de la côte de Saint-Aubin-sur-Scie à l'aérodrome.

Le programme des festivités

Samedi 28 mai :

  • Ouverture officielle du village "Dieppe Passion Alpine au public - 9h/19h
  • Possibilité de restauration sur place -12h/20h                                               
  • Inauguration officielle de l’exposition "Alpine, de la naissance à la renaissance" -14h30 
  • Parade de la Formule 1 et de la nouvelle Alpine -15h15 / 16h                             
  • Démonstration de la Formule 1 boulevard Foch -16h/16h20                   
  • Prise de parole VIP sur car podium  - 16h30 / 17h00                                           
  • Ouverture de l’Expo au public - 15h15 / 19h                                           
  • Dédicaces pilotes et VIP - 17h00/17h45                                                           
  • Soirée hommage au théâtre du Casino (avec retransmission sous chapiteau) en présence de ses proches ainsi que d’hommes et femmes qui ont fait l’aventure Alpine, et la poursuivent à l’aide de témoignages et films qui rappelleront, ou feront découvrir, l’histoire de la célèbre et mythique marque automobile. Entrée payante - 18h30 /20h30
  • Dîner de gala sous chapiteau avec vidéos et interviews sur scène avec animation autour de Jean Rédélé, ses créations, ses équipes, ses victoires, ses pilotes et les clubs qui vivent leur passion Alpine au quotidien. Entrée payante -21h    

 > Infos pratiques, inscriptions, modalités et tarifs sur le site IDEA-76   

durée de la vidéo : 01min 59
VIDEO : reportage sur le rassemblement d'Alpine de Dieppe dans le JT 19/20 de France 3 Normandie du samedi 28 mai 2022 ©France Télévisions

Dimanche 29 mai :

 • Trois parades Alpine dans les rues et quartiers de Dieppe. Une des parades traversera la Manufacture Alpine Dieppe Jean Rédélé - 8h/12h  

 • Ouverture au public : du village Dieppe Passion Alpine (9h/19h) et de l'exposition  "Alpine, de la naissance à la renaissance" (9h/19h)

 • Dédicaces pilotes et VIP  et VIP - 10h/ 10h45                                                               
 • Dépôt de gerbe et prise de parole à la stèle Jean Rédélé -11h30/12h30

 • Retransmission du Grand Prix de Formule 1 de Monaco sur écran géant -15h/17h 

 • Possibilité de restauration sur place - 12h/20h                                                            

Jean Rédélé et Dieppe

Le créateur de l'Alpine (décédé en 2007 à l'âge de 85 ans) incarne encore aujourd'hui la passion, l'esprit de compétition, l'esprit d'entreprise et un certain chauvinisme visant à défendre l'industrie automobile française.

Emile, son père, était venu à Dieppe en 1907 et 1908 comme mécanicien de l'écurie officielle Renault, engagée au départ du Grand-Prix de l'ACF, grande compétition internationale regroupant tous les grands constructeurs, l'équivalent d'un Grand-Prix de Formule 1 d'aujourd'hui…
Emile Rédélé revint à Dieppe après la guerre de 14 pour y ouvrir un grand garage Renault.

Né en 1922, Jean Rédélé sera très tôt passionné par le sport automobile. Enfant, il pilotait une rapide caisse à savon qui dévalait les rampes du garage paternel, faisant l'admiration de ses camarades d'école.

Quant aux bolides, les vrais, les voitures de courses, le jeune Jean les découvrit à l'occasion des courses du Grand-Prix de Dieppe (de 1929 à 1935) comme il l'a raconté en avril 1980 à l'auteur de cet article lors d'un entretien pour la presse écrite :

"Quand j'étais tout jeune, je me retrouvais sur le circuit, et qui plus est, dans l'affaire de mon père, je me souviens que tous les ans l'écurie Bugatti venait s'installer au garage. J'étais tout jeune garçon et je suivais passionnément la préparation des voitures et le déroulement des épreuves."  

Après la seconde guerre mondiale, Jean Rédélé, diplômé de HEC, reprend le garage de son père et se lance dans la compétition au volant d'une Renault 4 chevaux. Avec une équipe de mécaniciens passionnés, les performances du moteur de la petite 4CV sont rapidement améliorées avant, en 1952,  la conception d'une carrosserie aérodynamique spécifique.

En 1955, Jean Rédélé crée la marque Alpine et débute à Dieppe la fabrication de voitures de sport équipées d'une légère carrosserie en fibre de verre et d'organes mécaniques Renault. L'aventure Alpine débutait. La marque dieppoise s'imposa ensuite (et notamment avec la célèbre "Berlinette") dans toutes les compétitions internationales : 24 Heures du Mans, Formule 1, rallye de Monte-Carlo, champion du monde des constructeurs en rallye…

Dès les débuts d'Alpine, Jean Rédélé a souhaité rester fidèle à Dieppe :

"A partir de fin 1955 nous sommes devenus vraiment constructeurs. Et j'ai toujours tenu à rester à Dieppe, parce que j'avais à Dieppe, dans le cadre de l'affaire Renault dont j'étais responsable et que j'avais reconstruite, un certain nombre de garçons qui m'avaient aidé à préparer les voitures, qui techniquement commençaient à être bien armés. Et sentimentalement, étant né à Dieppe, ayant tout mon passé d'enfance à Dieppe et mes débuts professionnels à Dieppe, j'ai eu à cœur de développer, dans le cadre de Dieppe et de mes affaires, ces ateliers Alpine qui sont devenus après, quand il a fallu s'agrandir, l'usine Alpine que vous connaissez maintenant, qui a été construite pendant la période difficile de 1968."

Après plus de dix ans de rapports plus ou moins sereins avec Renault (à qui Jean Rédélé achetait les moteurs et des éléments mécaniques), Alpine passe finalement sous contrôle de la marque au losange en 1973, au lendemain d'un conflit social et d'une grève. Jean Rédélé, un peu amer, quittera son entreprise dieppoise en 1978.