Eboulement de falaise à Varengeville-sur-Mer : "fortes suspicions" sur la présence d'une ou deux victimes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marianne Skorpis .

Une falaise s'est effondrée vendredi 14 août à Varengeville-sur-Mer, près de Dieppe (Seine-Maritime). La préfecture craint la présence d'une ou deux personnes sous l'éboulement.

Un éboulement de falaise a eu lieu ce vendredi 14 août 2015 vers 15 heures dans le village de Varengeville-sur-Mer, à proximité de Dieppe (Seine-Maritime). Selon la préfecture, "il existe de fortes suspicions" sur la présence d’une ou deux victimes sous la roche effondrée. D'après des témoignages et des indices matériels, il pourrait s'agir de pêcheurs, des habitants du village. 



Les recherches ont été interrompues vers 17h45, car la falaise continuait à s'écrouler, mettant en danger les secours. Les gendarmes et les pompiers ont alors décidé de rechercher les possibles victimes chez elles, dans le village. Elles n'ont "aucune chance de survie" si elles se trouvent sous la falaise, selon les autorités.



Les falaises fragilisées par la météo

Le morceau de falaise tombé, qui se trouve sur la plage du petit Ailly, fait 70 mètres de long, 30 à 40 mètres de large et 2,5 mètres de haut. Une cinquantaine de pompiers se trouve sur place, ainsi qu'une brigade d'intervention de la gendarmerie. Une colonne de sauvetage et de déblaiement est engagée et l'enquête a été confiée aux gendarmes.



Les orages et les précipitations des derniers jours ont fragilisé les falaises de craie. La préfecture appelle les riverains et les touristes à la plus grande prudence. La mairie de Varengeville-sur-Mer a pris un arrêté interdisant de se promener en bas et en haut des falaises. Il ne faut pas s'approcher à moins de 100 mètres.



Découvrez les images de cet éboulement, filmées par Marie Saint-Jours :





Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité