• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Pastilles d'iodes préventives : une campagne complémentaire lancée ce 17 Septembre

Après l'extension du rayon du Plan Particulier d'Intervention ou PPI de 10 à 20 kilomètres, de nombreuses personnes vont être appellées à retirer leurs pastilles d'iodes dans les pharmacies.

Par Grégory Archiapati (et R. Plumet)

Cela avait été annoncé en 2016 par Ségolène Royal, alors ministre de l'environnement. 3 ans plus tard, autour des centrales de Paluel et de Penly, 160 000 nouvelles personnes font désormais partie du Plan Particulier d'Intervention. 

Tous les habitants des communes concernées vont recevoir prochainement dans leurs boites aux lettres un bon pour aller retirer des pastilles d'iode dans la pharmacie de leur choix sur présentation de ce titre.

Pourquoi ce dispositif ?

L'objectif de ces pastilles est simple, elles permettent d'apporter de l'iode naturel dans notre organisme, notamment la thyroïde et ainsi la saturer. En cas d'accident nucléaire et de fuite d'iode radioactif, celui-ci ne pourra alors pas se fixer sur la glande thyroïde. Sur le long terme, cela peut empêcher des cancers de la thyroïde.

Quand prendre les pastilles d'iode ?


Les pastilles d'iode sont à prendre uniquement sur ordre préfectoral. Pour se tenir informé il y a plusieurs moyens de diffusion comme par exemple un camion muni d'un haut-parleur ou par messages sur son téléphone portable.
 
Des pastilles d'iode à 20kms autour de Paluel et Penly

VIDEO : le reportage de Grégory Archiapati et Judikaëlle Rousseau (montage : Alban Vian)


"En cas d'accident nucléaire"

La préfecture rajoute également qu'il y a 6 réflexes à avoir en cas d'accident nucléaire:
  1.  Se mettre à l’abri dans un bâtiment
  2. . Se tenir informé via Radio France
  3.  Ne pas aller chercher ses enfants à l’école car ils seront pris en charge
  4.  Limiter ses communications pour ne pas engorger les réseaux téléphoniques
  5.  Prendre ses cachets d’iode dès que l’instruction est donnée
  6.  Se préparer à une éventuelle évacuation   

Aujourd'hui, 197 000 personnes sont concernées par ce nouveau Plan Particulier d'Intervention. 
 

Les services de l'État en Seine-Maritime

Mise à jour le 19/09/2019 La campagne complémentaire de distribution de comprimés d'iode stable autour des centrales nucléaires de Penly et de Paluel concerne : Autour de la centrale de Penly : 108 555 personnes et 7 690 établissements Autour de la centrale de Paluel : 50 515 personnes et

A lire aussi

Sur le même sujet

Des pastilles d'iode à 20kms autour de Paluel et Penly

Les + Lus