• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Un surfeur en difficulté secouru devant Etretat

Etretat : les falaises d'aval à marée basse / © Photo : Stéphane L'HOTE / France 3 Normandie
Etretat : les falaises d'aval à marée basse / © Photo : Stéphane L'HOTE / France 3 Normandie

D'importants moyens déployés ce matin (mercredi 7 juin 2017) pour secourir un sportif  emporté par les flots

Par Richard Plumet

Dans une mer déchaînée

C'est ce matin, à 8h50 que l'alerte a été reçue par le CROSS Gris-Nez  (Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage). Un témoin (à terre) signale qu’un surfeur se trouve en difficulté au niveau d’Etretat (Seine-Maritime) à environ 500 mètres des côtes, dans une mer déchaînée.

Compte-tenu des conditions météorologiques particulièrement mauvaises sur zone, le CROSS engage immédiatement l'hélicoptère Dauphin SP de la Marine nationale, stationné au Touquet (Pas-de-Calais), ainsi que le canot tout-temps de la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) "Cap Fagnet" (SNS 089) de Fécamp .

Hélitreuillé

Parvenant à atteindre une première fois le rivage, le surfeur se fait de nouveau emporter par une vague.

Vers 10h, alors qu’il s’était volontairement laissé dériver au large pour ne pas se faire écraser contre les rochers situés au pied des falaises, le Dauphin SP a pu hélitreuiller le surfeur et le déposer à terre. La victime, en état de légère hypothermie, est alors prise en charge par les pompiers.

Pour éviter les comportements à risques

Devant la multiplication des comportements à risques de la part de certains usagers, la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord rappelle que la mer peut être dangereuse et qu’il est particulièrement déconseillé de pratiquer toute activité de loisir nautique par mauvaise météo.

Dans tous les cas, il est nécessaire :

- de prendre des renseignements sur la météo et les heures de marée 

- pour les activités nautiques, de choisir un "spot" où les vents portent à la côte 

- d'être équipé d'un moyen de communication, VHF ou téléphone étanche, pour prévenir les secours 

- d'être équipé d'un moyen de repérage lumineux 

- d'avertir ses proches de sa zone de navigation et de l'heure prévue de retour

- de vérifier le bon état de son matériel avant de prendre la mer 

- de ne pas partir seul 

- de ne pas abandonner son flotteur, il vous permettra de durer et d'être plus facilement repérable

Par ailleurs, il convient de rappeler que toute perte de matériel en mer peut être considérée comme une alerte de détresse. Tout objet perdu ou voile abandonnée doit faire l'objet d'un signalement systématique au CROSS afin d'éviter le déclenchement  d'opérations de levées de doutes mobilisant des moyens aériens et nautiques, et obérant par là même la capacité d'intervenir sur une opération réelle. En cas de perte, les usagers doivent se signaler au CROSS le plus rapidement possible en composant le 196.

Si vous êtes victime ou témoin d'un accident en mer, composez le 196

L'hélicoptère de la Marine nationale en démonstration d'hélitreuillage près de Dieppe

A l'occasion de la fête du nautisme à Dieppe, l'hélicoptère Dauphin de la Marine nationale basé au Touquet, réalisera devant la plage de Berneval, près de Dieppe, une démonstration d'hélitreuillage le dimanche 14 juin à 11h30. De plus, la vedette Esteron de la gendarmerie maritime du Havre sera...


A lire aussi

Sur le même sujet

Le coup de gueule des pompiers de Rouen

Les + Lus