• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Au Havre, le don de lait est désormais possible

Les mamans donneuses congèlent leur lait dans des biberons stériles. / © France 3 Baie de Seine / Valentin Le Roux
Les mamans donneuses congèlent leur lait dans des biberons stériles. / © France 3 Baie de Seine / Valentin Le Roux

Le don de lait maternel, un geste peu connu qui permet de sauver des vies. Depuis deux ans, une collectrice sillonne la pointe de Caux pour récupérer le lait de mamans donneuses. 

Par Karima Saidi

Christine Bouteiller, fait sa tournée hebdomadaire dans la pointe de Caux équipée d’un sac isotherme. Elle récupère une drôle de marchandise: du lait maternel congelé !

Nous on apporte des biberons stériles, la maman tire son lait, elle le met au congélateur, et moi tous les 15 jours je viens récupérer son lait congelé.

  • Christine Bouteiller, collectrice pour le CHU de Bordeaux


En Seine Maritime on compte une cinquantaine de donneuses.
Pauline Saint-Requier en fait partie. Elle co-allaite deux de ses enfants et a décidé de faire don de son surplus. Elle collecte un petit biberon par jour :

J’ai eu un premier bébé qui est né prématurément et qui pendant une ou deux journées a reçu du lait de mère, qui n’était pas le mien. Moi ça me prend 10 minutes dans ma journée, 10 minutes pour sauver des bébés, c’est quand même pas grand chose.

Au Havre, le don de lait est désormais possible
VIDEO: Karima Saidi et Valentin Le Roux


Ce lait maternel va être envoyé au lactarium du CHU de Bordeaux, situé à Marmande pour y être lyophilisé. Une fois en poudre, il est renvoyé dans les tous les hôpitaux français y compris dans les DOM TOM.

Le Groupe Hospitalier du Havre (GHH) en utilise aussi, notamment dans son service de néonatalogie. Les grands prématurés ne peuvent digérer que du lait maternel. Parfois leurs mères, ne peuvent pas toujours en tirer, le don de lait garanti alors leur survie.  

C’est un lait qui est adapté aux bébés prématurés, en terme de protéines, lipides, glucides, et bactéries . On n’arrivera jamais à avoir le même apport avec un lait artificiel. 

  • Sabine Robin, consultante en lactation au Groupe Hospitalier du Havre.


Expliquer et convaincre

Pour augmenter le nombre de donneuses, Christine Bouteiller, la collectrice, sensibilise à la cause dans les maternités seinomarines. Mais amener au don de lait n’est pas si simple. En France moins d’une maman sur deux allaite son petit au sortir de l'hôpital.
 

Plus de renseignements sur l'allaitement maternel

Consultantes en lactation du Groupe Hospitalier du Havre 
Prise de RDV au 02 32 73 33 15 ou 02 32 73 41 30

Guide d'allaitement maternel

Site de la Leche League

A lire aussi

Sur le même sujet

Rouen : 1500 lycéens en colère manifestent

Les + Lus