Le Havre : le retour attendu des cabanes de plage

Depuis quelques jours on voit refleurir les cabanes colorées sur la plage du Havre, annonciatrices du début de la saison estivale. Malgré deux mois et demi de retard cette année, l'enthousiasme des cabanistes est toujours au rendez-vous, même lorsqu'il s'agit de monter sa cabane.

© Marie Benoist, Ftv

Les cabanistes sont de retour

C'est un art de vivre, comme peuvent l'être les voyages en camping-car ou un été sous la tente.
Les cabanistes sont ces amateurs de cabanes de plage, pour qui vacances riment avec sédentarité. 
La cabane de plage est l'équivalent de la maison secondaire, en plus modeste !
Quelques mètres carrés pour stocker les fauteuils pliants, la glacière et les bouées des petits-enfants. On y prend son déjeuner à l'abri du soleil, on y partage l'apéro avec ses voisins de plage ou ses amis.
La cabane est un retour à l'état de nature, un abri de fortune contre les intempéries, un endroit pour protéger les siens.
Un rêve d'enfant aussi, devenu accessible à l'âge adulte !

© Marie Benoist, Ftv

Ce dimanche matin au Havre, famille et amis se prêtent main forte pour monter les cabanes, l'entraide ici n'est pas un vain mot !

Il faut un plancher, il faut des côtés, il faut un pont ! C'est simple quand on est à plusieurs ! Gérard Simon, cabaniste au Havre

Il faut dire que les habitudes se prennent vite, compte tenu de la proximité géographique des cabanes qui composent ce petit village en bois.

On est tout le temps les uns à côté des autres, ça permet de faire connaissance. Montage, démontage, on est toujours tous ensemble. Jérôme Poignie, cabaniste

Le retour des cabanes de plages au Havre ©France 3 Normandie

Le prix à payer

Au Havre, le parc est constitué de 750 emplacements. On peut être propriétaire ou locataire de sa cabane. Comptez environ 800 euros la saison en location -d'avril à octobre-, ou 300 euros pour l'emplacement si vous êtes propriétaire.
Cette année la municipalité a décidé de faire un geste, la saison ayant été considérablement écourtée avec l'épidémie de coronavirus. 
Ensuite il faut compter le montage et le demontage de la cabane par une société spécialisée si vous n'êtes pas aptes à le faire, et le stockage et hivernage en basse saison.
Si elle remplace parfois les voyages notamment pour les personnes agées, la cabane a tout de même un coût non négligeable.

Un bien familial

On vient à la cabane avec ses enfants puis ses petits enfants. La maisonnette devient un point de rassemblement, et un bien que l'on aime se transmettre de génération en génération.

Quand on a goûté au plaisir de la maisonnette avec vue sur mer, on a pas envie de s'en séparer. 

C'est un joli lieu de vie, avec ses couleurs et tout le nécessaire pour profiter de l'été. Jérôme Poignie, heureux cabaniste au Havre

© Marie Benoist, Ftv

Les cabanistes havrais forment une petite communauté dont certains se retrouvent dans l'association des usagers de la plage du Havre, AUPH. Pour ceux qui seraient tenté par une cabane au bord de l'eau...

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mer société sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter