L'usine Renault de Sandouville de nouveau fermée une semaine pour manque de composants

Nouvelle fermeture forcée à Renault Sandouville. A cause de la pénurie de composants électroniques en provenance d'Asie, les salariés sont priés de rester chez eux à partir du 20 septembre.
© France 3

La pénurie est mondiale. Depuis la crise sanitaire et économique de ces deux dernières années, les usines européennes ont de plus en plus de mal à se fournir en composants électroniques en provenance d'Asie. C'est le cas de l'usine Renault de Sandouville, près du Havre. Le site est contraint de fermer ses portes durant toute la semaine du 20 septembre 2021, après avoir déjà subi une fermeture les 13 et 14 septembre.

Sans nouvel approvisionnement, la décision de fermer temporairement l'usine pourrait être prolongée. En attendant, les quelques 2000 salariés qui produisent le Renault Trafic III restent au chômage technique.

Depuis le mois de janvier 2021, le site multiplie les fermetures forcées à cause de ce manque de composants. L'usine avait été fermée plusieurs jours durant les mois de juin et juillet pour les mêmes raisons. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
industrie économie automobile covid-19 santé société