Présidentielle : le débat Macron-Le Pen suivi par des jeunes Havrais

Publié le
Écrit par Julie Howlett

On a suivi la confrontation d’entre-deux-tours entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen avec deux groupes de jeunes Havrais. Tous n'étaient pas encore décidé sur leur choix de vote du second tour.

Selon les chiffres communiqués par différents instituts de sondage, 40% des moins de 34 ans ne seraient pas aller voter au 1er tour de l'élection présidentielle ce 10 avril 2022. Ce chiffre est en augmentation par rapport à 2017 où l'abstention s’établissait à 29 % chez les 18-24 ans et à 28 % chez les 25-34 ans.

Les jeunes que nous avons suivi au Havre sont tous allés voter au 1er tour et le feront au second.

L'écologie, un thème attendu chez les jeunes

Du côté de Léonie, Ely et Mathéo, tous ont voté à gauche au premier tour. Ils se sont rencontrés dans leur lycée au Havre où ils étaient engagés dans le mouvement Youth for Climate qui s'inscrit dans l'initiative Fridays for Future initiée par la militante écologiste Greta Thunbergdans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique. 

Si Léonie et Ely ont déjà décidé qu'elle voteraient Emmanuel Macron au second tour pour faire barrage à Marine Le Pen, Mathéo hésite entre le vote blanc et Macron. Tous les trois attendent les candidats sur le thème de l'écologie en priorité.

On attend des mesures écologiques fortes de la part de Macron. Son éléctorat est plutôt âgé. Mais ce ne sont pas eux qui vont subir les conséquences du réchauffement climatique, c'est nous. Il faut qu'ils prennent en compte le dernier rapport du GIEC qui dit qu'on a 3 ans (pour inverser la courbe des émissions de gaz à effet de serre si l'humanité peut espérer garder une planète "vivable", ndlr). On ne peut donc pas attendre un quinquénnat.

Léonie, élève de terminale

Dans un autre quartier du Havre, 6 jeunes du campus havrais de Sciences-Po se sont réunis pour suivre ensemble le débat de l'entre deux tours.

Ici, les votes du premier tour sont divers. On a voté Emmanuel Macron, Fabien Roussel, Jean-Luc Mélenchon ou Yannick Jadot.

A l'issue du débat, leurs premières réactions sont sur la forme. Ils évoquent même un remake de 2017 en moins drôle.

L'image que ça donne c'est que d'un côté il y a beaucoup de mépris et de l'autre de l'incompétence. Marine Le Pen avec ses fiches et son tweet ne maîtrisait pas ses dossiers alors qu'on nous avait beaucoup dit qu'elle s'était isolée pour préparer ce débat depuis quelques jours. Pour ma part, j'ai fait mon choix. Je préfère le mépris pour le combattre plus tard.

Mathys, 18 ans, étudiant à Sciences-Po Le Havre

Tous les 6 avaient déjà décidé, avant le débat, de voter pour Emmanuel Macron au second tour pour faire barrage à Marine Le Pen. Et si un thème les a convancu de le faire par conviction c'est bien celui de l'Europe.

Macron a montré qu'il était pro Europe et qu'il avait un vrai projet à construire avec l'Europe ce qui n'est pas le cas de Marine le Pen

Alice, étudiante en 1ère année à Sciences-Po le Havre

De manière générale, il y a un déficit de sérieux sur toute la politique étrangère du côté de Marine Le Pen.

Thomas, étudiant en 1ère année à Sciences-Po Le Havre

Le Bingo des débats

Pour faire passer le temps sur ce débat jugé parfois long, ces 6 jeunes se sont amusés des formules des candidats avec le Bingo du débat imaginé par le journal Libération avec les phrases chocs que les deux débatteurs allaient dégainer dans la soirée avec une grille à cocher. En s’appuyant sur leurs argumentaires du moment et sur les punchlines de leurs lieutenants, le journal avait identifié 20 phrases qui pouvaient être entendues lors du débat. 

Malheureusement ou heureusement pour notre amusement, on a déjà coché 5 cases de ce bingo.

Charles, étudiant en 1ère année à Sciences-Po Le Havre

VIDEO : le débat Macron - Le Pen suivi par de jeunes Havrais ©France Télévisions

De retour avec Ely, Léonie et Mathéo pour qui ce débat a été une grande déception. 

Nous n'avons rien appris de plus. Ils ne considèrent pas l'urgence et cela me met très en colère. On se demande s'ils ont lu le dernier rapport du GIEC. La priorité ça ne devrait pas être l'immigration ou le port du voile.

Léonie, élève de terminale

C'est largement insuffisant. Le GIEC a montré une liste de choses à faire pour lutter contre le réchauffement climatique. Quasiment rien n'est abordé. Sans compter que Marine Le Pen est à côté de la plaque. Elle veut démonter des éolinennes alors qu'il faudrait accélérer le mouvement.

Ely, élève en Hypokhâgne

Tous ces jeunes n'avaient pas voté pour le même candidat au 1er tour, mais ils sont déterminés à faire barrage à Marine Le-Pen au second tour